top of page

Les articles

Les inflammations digestives : les comprendre et les accompagner avec la naturopathie



L'inflammation digestive n'est pas une mauvaise chose en soi, elle devient problématique lorsqu'elle est chronique. C'est ce qu'on appelle les mici (maladies inflammatoires chroniques de l'intestion) comme la RCH ou Crohn.


L'inflammation du système digestif est le résultat d'une réaction du système immunitaire au niveau de la paroi intestinale. Dès qu'une pathologie se termine en "ite", on sait qu'elle désigne un phénomène inflammatoire.


Pour le système digestif, nous parlerons selon la localisation de :


- colite pour le côlon,

- appendicite pour l'appendice,

- entérite pour l'intestin grêle,

- gastrite pour l'estomac,

- etc...


Quelles en sont les causes ?


Le facteur environnement joue un grand rôle dans la prévalence des maladies inflammatoires et les courbes explosent dans les pays industrialisés. Les causes sont aussi bien le stress, l'alimentation, l'émotionnel, iatrogènes (certains "médicaments"), les infections, le tabagisme, les pesticides...

Quels sont les mécanismes de l'inflammation ?


L'inflammation commence lorsque certaines cellules (monocytes, macrophages ou lymphocytes) ou protéines circulantes neutralisent un agent pathogène, un toxique exogène (etc...) entrainant une dilatation des vaisseaux, chaleur, exsudation des fluides dans les tissus, infiltration des cellules inflammatoires, jusqu'à entrainer un épaississement des tissus et des ulcérations dans les phénomènes chroniques avec sténoses etc...


L'inflammation chronique des tissus digestifs


Lorsque l'inflammation est chronique, c'est que l'organisme a perdu sa capacité de réguler aussi bien sa perméabilité intestinale, le contrôle du microbiote intestinal avec dysbiose (etc...), avec une activation excessive du système immunitaire muqueux avec augmentation du taux de cytokines pro-inflammatoires.


Le microbiote intestinal : un facteur important



Le microbiote intestinal est un biomarqueur important à la bonne santé intestinale. Notamment chez les MICI, nous retrouvons un état de dysbiose intestinale (modification des populations bactériennes intestinales), avec augmentation de certaines bactéries pathogènes (comme Listeria monocytogenes) et diminution de certaines populations positives (comme le groupe des Firmicutes).


Les bactéries non amies viennent relarguer des métabolites venant agresser la perméabilité de la muqueuse intestinale, entrainant un état d'hyperperméabilité favorisant les phénomènes inflammatoires digestifs chroniques. Certains facteurs comme la génétique, l'alimentation et le stress, sont totalement à prendre en considération.


Comment pouvons-nous agir ?


Tout d'abord, nous avons à agir sur les causes, et globalement cela marche très bien. Pour accompagner un certain nombre de pathologies digestives inflammatoires chroniques vers la guérison comme crohn ou rch (et moi en premier à l'époque, je reviens de loin), je vois bien que l'hygiène de vie fonctionne !


On travaille en premier lieu sur :


- l'alimentation : non transformée, non raffinée, biologique, locale, fraiche...

- l'activité physique (primordiale) : l'objectif ici est double, on bouge les liquides (surtout la lymphe) et on favorise la détente nerveuse en mobilisant les hormones du stress.


Ensuite, on va plus loin :


Une fois la base mise en place, nous avons pour objectif de bien vérifier que les organes émonctoires (foie, reins, poumons et peau) fonctionnent bien et si besoin on vient les ouvrir (d'où l'importance de se faire accompagner par un naturopathe). Ici, on va principalement utiliser des plantes (hépato-biliaires par exemple), l'hydrologie (sauna par exemple), évidemment l'activité physique (même la marche), la diététique (monodiète par exemple ou jeûne intermittent), les massages quand l'énergie vitale manque.


Souvent, pour favoriser la mise en circulation de l'énergie vitale, je vais envoyer mon consultant vers un acupuncteur, énergéticien spécifique ou autre. C'est assez bluffant, car on voit généralement très rapidement des résultats.


Les cures naturo


En naturopathie, on incurve les outils que nous proposons dans des cures spécifiques : élimination, revitalisation and co.


Les compléments alimentaires, c'est cool mais ca ne sert à RIEN si l'hygiène de vie n'est pas responsable ! Nous avons une responsabilité quant à la sauvegarde de notre santé et le but du jeu n'est pas de tendre vers une allopathisation de la naturopathie en appliquant un remède "anti" à un symptôme comme toutes médications moderne "anti" qui souvent malheureusement ne sont pas efficaces dans le temps (sauf en terme de rendement), mais bien d'aller répondre aux besoins de l'organisme tout en favorisant sa réparation en travaillant sur les déséquilibres dans l'hygiène de vie.


Mes favoris :


il n'empêche que certains outils sont particulièrement appréciables dans l'accompagnement des pathologies inflammatoires du système digestif.


Voici mes préférés :

 

Article écrit par Adrien Ruet, praticien naturopathe, fondateur de Juste Naturo & formateur en école de naturopathie.


Son Facebook : Juste Naturo

Son Instagram : juste_naturo

Son youtube : JUSTE NATURO

5 243 vues

Comentários


HD_FOND-TRANSPARENT_LOGO-JUST-NATURO-NOUVEAU-(3).png
bottom of page