Santé du colon et plaque mucoïde

Mis à jour : mai 5


Parce qu’on n’entend jamais parler de la « plaque mucoïde » logée dans nos intestins alors que beaucoup de naturopathes de renom outre Atlantique font du colon un des organes clé pour guérir de maladies chroniques !

Petit point sur ce que je sais et mon expérience.

La maladie chronique et dégénérative s’accompagne très souvent d’une digestion perturbée voire chaotique : ballonnements liée à la fermentation / putréfaction des matières non éliminées depuis trop longtemps, constipation chronique, diarrhée sans parler des douleurs liées à tous ces troubles qui sont invalidantes au jour le jour.

Personnellement, j’ai toujours eu mal au ventre depuis l’enfance et j’ai toujours mal digéré mes repas, quoique je mange avec une petite tendance à la constipation. Au fil des années, mon système digestif est devenu de plus en plus paresseux. Je croyais qu’il était normal de mal digérer, de se sentir lourde après un repas normal, d’être ballonnée. En fait, je ne savais pas qu’un repas doit se digérer rapidement sans douleurs. On ne devrait jamais avoir mal au ventre après un repas...

Lorsque je suis tombée très malade, j’ai parlé de mes troubles intestinaux aux différents médecins que j’ai consultés. Je leur avais parlé de l’éviction des produits laitiers qui a été la première étape de ma réforme alimentaire. Certains m’ont dit que l’alimentation n’avait rien à voir avec la maladie. Quelle déconnexion… plusieurs m’avaient conseillé des probiotiques suspectant un problème de flore intestinale, un déséquilibre du microbiote etc. Un déséquilibre de la flore n’est que la conséquence d’une toxicité trop élevée. Traitons donc la cause !

Je sentais donc que mon problème était bien plus grave qu’un déséquilibre de la flore bactérienne, sans savoir pour autant de quoi il pouvait s’agir.

Au fil de mes recherches et de mes lectures, j’ai découvert que nos intestins et particulièrement notre colon peut contenir des kilos (je n’exagère pas) de matières fécales et de mucus non éliminées. On pense souvent que les toxines sont des petites entités microscopiques qui se baladent dans notre corps.


En réalité, le mucus peut envahir notre sphère digestive d’une façon hallucinante. Lorsqu’on ingère des aliments non physiologiques pour l’Homme, notre muqueuse intestinale va tenter de se protéger en sécrétant du mucus. Ajoutons à cela les résidus d’aliments mal digérés et non évacués et l’on obtient la PLAQUE MUCOÏDE.

La plaque mucoïde

La plaque mucoïde est comme son nom l’indique une plaque composée de matières fécales et matières collantes (le fameux mucus) qui va se coller aux parois de l'intestin et l’encombrer de plus en plus, ne laissant plus passer les matières fécales liés aux multiples repas que l’on ingère tous les jours. Cette plaque prend d’ailleurs une forme caractéristique, celle de la paroi de l'intestin et s’incruste à elle de façon permanente.

Plus le régime alimentaire est déshydratant, plus la toxicité des intestins se renforce car le COLON a besoin d’eau pour se nettoyer et fonctionner correctement.

Depuis plusieurs mois, je fais de la santé de mes intestins une de mes priorités :

  • Régime alimentaire composé à 99% de fruits et légumes crus, extrêmement hydratant et astringent pour décoller la plaque.

  • Cure de jus de 35 jours qui a été l’élément le plus efficace pour éliminer une partie de cette plaque. Effectivement, je pense avoir éliminé presque un kilo de plaque mucoïde au cours de cette cure (moment glamour). Les intestins n’ayant plus à digérer de matières solides, ils peuvent se concentrer sur les matières anciennes à éliminer. Je n’ai rien mangé de solide pendant 35 jours et pourtant j’allais aux toilettes tous les jours.

  • Prise d’un balai intestinal à base d’argile et de plantes.


J’ai considérablement diminué la toxicité de mes intestins et plusieurs problèmes de santé se sont apaisés :

  • Diminution des ballonnements et quasi-disparitions des douleurs intestinales après avoir mangé.

  • Amélioration du transit intestinal. La médecine conventionnelle considère, généralement, qu’aller une fois aux toilettes par jour est suffisant. Ce n’est pas vrai. Une élimination optimale, c’est plusieurs fois par jour. Idéalement, autant de fois que l’on mange.

  • Amélioration de ma tension artérielle. Avec mon passage au cru, j’ai eu une chute de tension permanente (ce qui est normal car le corps ne fonctionne plus avec les stimulants et excitants à savoir les protéines animales et le sucre industriel). Je pense que mes glandes surrénales ont profité de cette élimination de toxines au niveau intestinale. - Un sommeil de meilleure qualité.

Je vous conseille les travaux d’Arnold Ehret (1866-1922) qui était un hygiéniste allemand, passionné par la detoxination du corps et en particulier celle de la sphère digestive.

Parce que cette page instagram est le témoin de mes expériences de detox pour guérir de ma maladie chronique, j’ai posté une partie de ce que j’ai éliminé à titre de preuve pour vous montrer à quel point notre tractus gastro intestinal peut être encombré.

Nettoyez votre colon, vous serez surpris de toutes les améliorations qui s’en suivront 🙂 Si vous vous êtes nourris de protéines animales, produits laitiers et sucre pendant des années, votre colon est certainement encombré. Je ne le dirai jamais assez et ce n’est que mon avis mais les efforts pour détoxiquer un corps doivent être proportionnels au niveau d’encrassement de celui-ci.

Quelques exemples trouvés sur google :


Article écrit par Inès, rédactrice chez Juste Naturo


Son instagram : https://www.instagram.com/ines_healing_journey/

Témoignages de consultation

( + de 80 à retrouver sur la page Facebook )

&

Suivez le feed sur instagram @adrien.liondenemee

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube