top of page

Les articles

Dans les pas d'Hippocrate : la naturopathie une médecine divergente et rebelle au système

Dernière mise à jour : 27 juil. 2023



La naturopathie, qui se réfère d'Hippocrate avec la création de l'école de Cos et des hygiénistes du 20e siècle avec l'établissement des premières écoles de naturopathie à New York and co, est un formidable bouillon d'outils de santé et d'une philosophie ancestrale portée par une approche humaniste et des lumières, où l'Humain est considéré comme un tout aussi bien physique que subtil, émotionnel et spirituel. Ca, c'est ce que l'on appelle une vision holistique !


Dans sa nature profonde, la naturopathie en occident devient une révolutionnaire naturelle dans une société matérialiste qui invective dès la naissance les individus à une forme de pensée standardisée, soumise et encadrée, et où les étincelles et les libres penseurs n'ont plus leur place car rebelles au fonctionnement du système.


J'adore cette citation de Pierre Rabhi qui dit : « De la maternelle à l’université on est enfermé. On appelle cela un «bahut». Ensuite, tout le monde travaille dans des petites et des grandes «boîtes». On va s’amuser en «boîte» en conduisant sa «caisse». Puis, nous avons une dernière boîte où on stocke les vieux en attendant la toute dernière boîte… »


Et si nous prenons l'univers de la santé, contrarier le système et c'est l'ostracisation de celles et ceux à la pensée divergente, qui sortent de la boite. On ne peut pas véritablement agir contre un système étatique et institutionnalisé, mais par contre on peut agir sur Soi et ne plus faire appelle au système, ce qui de facto favorise l'émergence visible d'une nouvelle manière de faire, de penser et d'agir... Collectivement !



Par exemple en France aujourd'hui, on voit la création de nombreuses cliniques privées et holistiques, que les instances publiques globalement cherchent toujours à fermer, souvent sur la base de raisons absurdes. Le principal est d'agir rapidement sur ce qui va à l'encontre de la pensée dominante, cela serait dommage de réveiller la population à une réalité un peu différente de la santé. J'ai pu remarquer à quel point il est facile d'étiqueter de dérive sectaire toutes personnes à la pensée différente !


Je parle souvent d'Hippocrate et de sa médecine, car je suis naturopathe, mais nous avons des ressources beaucoup plus anciennes à disposition quand on sait où chercher chez les égyptiens, les arabes, les chinois et les indiens...

Il y'a un problème dans notre société


Aujourd'hui, nous vivons dans une société qui ne promeut pas la santé véritable, dont la science médicale est comme une actrice à l'action anti-symptomatique et où certains médicaments sont de véritables poisons pour le corps. Bien évidement, je ne rejette absolument pas tout et loin de là, et je sais que la médecine moderne a fait aussi beaucoup de bien, mais à mon sens elle a été dévoyée et corrompue au lobbyisme à l'international !


Mais où est la santé ?


L'exemple français est quand même très parlant. Peu ou généralement pas d'hygiène de vie proposée à l'hôpital (alors que c'est la base), on donne des pilules magiques, ce qui nourrit l'industrie pharmaceutique qui aujourd'hui semble être dans la recherche du profit et non de la santé.


La médecine moderne déresponsabilise le malade face à sa santé car on lui propose un remède qui aura pour but d'effacer le symptôme mais sans jamais travailler sur la cause. Cela peut être vital, mais sur la durée on est absolument pas dans la recherche de la santé. Ici, je fais un gros lien de corrélation avec l'éducation à l'école qui déresponsabilise dans la prise d'action. On a un maitre, on écoute et on fait ce qu'il dit sans réfléchir.


Quand on regarde les liens de connivence qu'entretiennent les derniers ministres de la santé avec l'industrie pharmaceutique, déjà on se dit qu'il y'a un problème, à l'instar du dernier ministre de l'agriculture qui lui carrément kiffe les pesticides de synthèse qui détruisent aussi bien le vivant, la terre, la santé.


Mais à quel moment on se dit qu'il n'y a pas un problème majeur de fond ?


De la dissonance de la protection du vivant à la promotion d'un système destructeur et organisé


Manque de lits, un personnel hospitalier pressurisé par des politiques sanitaires toujours plus libérales, et puis en amont la promotion d'un mouvement anti-écologique clairement définit dans les politiques gouvernementales qui favorisent le lobbyisme agro-alimentaire au détriment de la santé de la terre et de son peuple. Et puis sur un versant sanitaire, on a les campagnes de vaccination avec l'exemple non concluant et dogmatisé du covid19. Vaccin qui n'a absolument pas montré son efficacité et qui en plus est à l'origine d'effets secondaires graves (reinfo covid).


Cela n'engage que moi, mais à mon sens notre gouvernement est la marionnette d'un état profond qui donne le tempo d'une forme de désacralisation déshumanisante de l'Être par le Avoir via une ingénierie sociale qui dès l'école nous déconnecte de notre intuition, de notre coeur, nous conditionne à marcher au pas. Ici, nous ne sommes clairement pas dans la manifestation de ce qui favorise la santé, et lorsqu'arrive la retraite, on retrouve quand même pas mal de personnes sur le carreau !


Notre santé découle littéralement de la mise en mouvement de ce qui nous fait vibrer profondément !



La santé d'un point de vue plus spirituel est la manifestation de qui nous sommes et de ce que nous en faisons. Notre système va te mouler jusqu'à te faire oublier qui tu es et jusqu'à faire en sorte de t'endormir par un environnement dévitalisant en terme de fréquence et pauvre en terme de richesse du coeur. Tu finis par travailler pour lui en oubliant de nourrir ce qui te fait vraiment vibrer au plus profond de toi !


La véritable nourriture de l'humain en tant qu'être vivant doté d'une raison et d'un coeur est dans un regard holistique ce qui le fait vibrer/nourrit profondément ! S'éloigner de cette vibration qui met en joie et c'est la maladie qui arrivera, qu'importe les confluences environnementales !


Quoi faire pour être un rebelle de la santé et de la société ?


La santé est trop souvent complexifiée, alors que c'est simple ! La base, déja suivre la route de ce qui nous rend heureux, ensuite il faut bouger (le mouvement), par exemple marcher 1 heure par jour, manger brut, local et frais et de tout (apports protéines, glucides, lipides de qualité), favoriser un sommeil de qualité, gérer son stress, passer du temps en nature.


Rependre sa santé en main est la meilleure manière de s'autonomiser durablement et de ne plus être dépendant d'un système, car on peut aussi tomber dans la dépendance à une médecine naturelle facilement. Notre meilleur médecin reste notre corps et notre intuition est le gouvernail qu'il faut arriver à enclencher.


Pour aller plus loin, le jeûne est une très bonne manière de s'apprendre et le développement personnel également.


Ici vous pouvez apprendre et découvrir beaucoup d'anciens remèdes et d'outils à cet effet !


Je crois profondément en la puissance de l'humain et en sa capacité à se retrouver, et je pense que cela passe par une sérieuse remise en question de notre environnement et de ne pas prendre pour acquis tout ce que l'on nous dit.


Pour aller plus loin :

 

Article écrit par Adrien Ruet, praticien naturopathe, formateur et fondateur du site.


Son Facebook : clique ici

Son instagram : clique ici

Son Youtube : clique ici

Son linkedIn : clique ici

Ses formations : clique ici


Prendre RDV pour une consultation en ligne : clique ici

Transp-Small-(2000-widthx1948-height).png