Comment se préparer pour la purge à l'huile de ricin ?

Mis à jour : oct. 8


Nous avons vu dans le précédent article pourquoi la purge à l'huile de ricin revêt un intérêt si particulier pour celle ou celui qui recherche la santé. Nous allons maintenant entrer dans le vif du sujet, à savoir : Comment se préparer le plus efficacement possible à sa mise en pratique ?


Mais pourquoi faut-il s'armer à la purge ?

Et bien, il est évident qu'une purge est loin de se prendre à la légère, et peut être encore plus celle là, car demandant aux organes de traitement et d'élimination des déchets (nos organes émonctoires) une véritable participation.


Il faudra donc se préparer un minimum pour certains, bien plus pour d'autres, afin d'éviter les réactions violentes de notre organisme.

Avant le jour de sa mise en pratique, il faut bien comprendre pourquoi nous la mettons en oeuvre, ce que cela implique et comment le corps peut réagir, car la purge provoque spontanément le système lymphatique. Elle aura une action centrifuge sur ce liquide profond du corps, c'est à dire qu'elle va aller littéralement attirer à elle les substances et matières toxiques et congestionnantes stockées par notre organisme dans la lymphe et autour des cellules. Ce mouvement va donc inonder nos liquides périphériques proches de la peau, et c'est principalement le sang qui va prendre le relais à cette évacuation provoquée par l'action de l'huile de ricin. Il faut donc que le sang soit en capacité d'accueillir la masse des déchets provenant de la lymphe et il faut donc aussi que les organes émonctoires soient capables de traiter correctement la masse de cette information récoltée dans le sang.

Elle va également avoir une action sur l'encrassement visible, palpable. Ainsi on verra potentiellement, lors de l'élimination induite par la purge, des sorties de matières : glaires, sels sèches (...) provenant des intestins et qui ne ressemblent en rien aux selles dites normales + potentiellement des substances ressemblant à de la boue rosâtre en provenance du foie (bile en état de stagnation par congestion hépato-biliaire).

Pour éviter une élimination trop brutale, autrement dit une sortie trop rapide et importante de déchets qui peuvent fatiguer le corps, plusieurs conseils seront à mettre en place afin de préparer au mieux la purge.

C'est dans ce cadre qu'il faut préparer le corps à son action, et cela dans le but de remplir deux objectifs :


1) Assainir le sang : car c'est par lui que passera les déchets en provenance des cellules. 
2) Préparer le terrain au niveau du foie et des intestins. Plus l'évacuation sera facile, plus la purge sera "agréable".

Comment répondre à ces objectifs ?

1. Le foie et la vésicule biliaire :


Il serait intéressant de pratiquer une cure de 3 semaines à base de plantes amères, à prendre tous les matins à jeun, pour faciliter l'action du foie et de la vésicule biliaire, ce qui aura pour conséquence de permettre une meilleure circulation du sang. Les complexes sous forme d'infusion ou d'ampoules sont les plus adaptés : par exemple radis noir/artichaud/chardon-marie. Le foie est le pilier de notre santé et il est primordial de le nettoyer régulièrement par une hygiène de vie physiologique, c'est à dire qui respecte les possibilités du corps sans trop l'encrasser.

L'aubier du tilleul (celui de la Gravelline est mon préféré) pourrait également parfaitement faire l'affaire, surtout au niveau de la vésicule biliaire. Il va dissoudre en douceur "les amas" accumulés au sein du foie et de la vésicule biliaire.

Les auto-massages au niveau du foie seront également les bienvenus, car ils vont venir détendre les muscles, faire bouger les organes. Ils vont permettre aux liquides de mieux circuler, tout cela permettra de faire une première détoxification douce. Le massage peut se pratiquer avec une huile végétale de première pression à froid, de type huile d'olive.

2. L'alimentation :

Notre alimentation est la première marche pour avoir un corps qui fonctionne bien, et si elle n'est pas la seule à garantir la santé, elle est la base sans laquelle cette dernière ne peut revenir ou être maintenue dans le temps.

Il faudra donc de facto se rapprocher d'une hygiène alimentaire la plus naturelle possible. Cela évitera les surcharges métabolitiques. Une alimentation saine rendra au foie une action plus efficace et cela permettra naturellement à la purge d'être plus impactante.

Pourquoi ?

Car plus on mange naturel et moins notre corps "s'encrasse", les digestions sont plus rapides car les éléments à digérer sont d'une nature simple. Notre corps les connaît et il sait comment les assimiler. C'est une autre paire de manche pour les produits raffinés et transformés (article sur les sucres raffinés ici). Une alimentation végétale, crue et 100% naturelle (sans pesticides et produits chimiques) va apporter au corps tout ce dont il a besoin, des nutriments, des vitamines, des oligo-éléments, des minéraux, des enzymes, un mucilage permettant de brasser les aliments digérer et activant le péristaltisme, de la matière au nettoyage des intestins, bref de la vie !

Quelques conseils pratiques :


- Supprimer les sucres et sels raffinés.

- Privilégier l'eau (de source) à toute autre boisson.

- Supprimer les alcools, sodas, thés, cafés (et réduire les chocolats) qui ne sont rien d'autres que des toxiques.

- Favoriser les infusions de plantes amères et cholérétiques, protectrices du foie et des intestins.

- Manger tous les jours du cru, si cela est possible.

- Préférer les céréales et farines complètes aux raffinées. - ÉVITER les charcuteries et les pâtisseries qui sont particulièrement indigestes.

- Manger raisonnablement en quantité.

- Favoriser une alimentation biologique et non traitée, 100% naturelle. - Favoriser les légumes et les fruits

- Éviter les fast-food qui ne proposent que des produits de basses qualités.

- Tester les graines germées qui sont des bombes nutritionnelles

- Tester les jus de légumes (fait maison).

- Ne manger pas si vous n'avez pas faim.

- Prenez le temps de bien mâcher.

- Éviter le soja et ses dérivés (article ici).

- Respecter les bonnes combinaisons alimentaires (articles ici).


3. Repos, détente et relaxation :

Ensuite il va falloir se questionner sur son sommeil. Il est hors de question de pratiquer la purge dans un moment de fatigue, de stress ou de faiblesse énergétique (prendre rdv pour les fatigués chroniques ou les personnes en état de faiblesse). Elle va profondément ébranler le système nerveux viscéral, car elle va agir physiquement sur les intestins qui en sont le siège.


Je ne rentrerais pas dans les détails ici car ce n'est pas le but de l'article, mais nous pouvons simplement diviser le sytème nerveux autonome (ou viscéral) en deux préceptes :

Le système nerveux sympathique, qui est régi sous le "stress", met en action l'organisme pour répondre à cet état d'être, en court-circuitant l'énergie dédié à notre physiologie .


Le système nerveux parasympathique, qui permet le bon fonctionnement de nos organes pour un bon métabolisme. Il ne marche que lorsque nous sommes détendus et se stoppe, ou tout du moins ralentit son activité automatiquement, lors d'un épisode de stress, même d'une minute.


Vous pouvez l'imaginer comme une balance, si le stress est prédominant dans votre vie, votre système parasympathique sera foncièrement au bas de ses capacités car inhibé par le sympathique. Au contraire si vous êtes une personne calme et détendue, vos fonctions organiques ne s'en porteront que mieux et votre métabolisme fonctionnera plus en accord avec les besoins et nécessités de votre corps.

Il faut donc impérativement privilégier un sommeil de qualité, car plus on sera reposé, plus facilement on sera détendu. Si vous êtes fatigués et que vous avez l'occasion de faire une sieste dans l'après-midi, ne vous en privez pas.

Pour celles et ceux qui ont un rythme totalement décalé, mettez votre réveil tôt le matin (6h30 - 7h00) et vous verrez qu'assez rapidement vous aurez envie de vous coucher spontanément à des heures raisonnables, avec à la clef un sommeil plus profond. Le corps est intelligent et revient toujours à ce qui est bon pour lui.


L'idéal serait de s'endormir avant minuit pour répondre au besoin de "reconstruction" du corps (voir l'horloge circadienne). Nous avons pour coutume de dire que les heures avant minuit comptent double.

Si vous êtes de nature stressée, alors n'hésitez pas et pratiquer la méditation, cela vous permettra de vous relâcher, de décrisper votre corps (physique et mental, les deux sont intimement liés) et vous vous sentirez moins épuisés, le sommeil viendra plus facilement.

Enfin, je vous encouragerais à faire appel à un bon masseur pour un ou deux massages par mois (d'une heure), ce qui permettra à certain d'entre vous de se réapproprier leur corps. Cela aura pour effet également de favoriser la sécrétion de différentes hormones, ce qui favorisera le mieux être et de facto une meilleure forme par la libération des tensions.

La réflexologie plantaire, l'acupuncture, le yoga (ou tout autre art), le chant, les techniques de respiration profonde, le rire, tout cela sera bon pour faire circuler les énergies, débloquer les noeuds émotionnels et rendre votre énergie à votre corps.

4. Les intestins :

La purge, nous le savons maintenant, va induire une mise en mouvement des déchets incrustés au sein de nos intestins. Il serait intéressant de commencer le travail de mise en évacuation de ces substances, ce qui "musclera" d'une part les tissus qui vont s'habituer au désencombrement des matières, et d'autre part cela permettra une "réactivation" des microvillosités, lien entre le système lymphatique et l'intestin par la muqueuse (la peau de nos intestins) et notamment les vaisseaux chylifères.

Pour ce faire, beaucoup de techniques et "outils" naturels peuvent être mis en place. Personnellement, j'ai un petit faible pour le psyllium qui est formidable pour permettre une bonne évacuation des selles (donc éviter l'inflammation provoquée par une accélération ou un ralentissement du transit : Si vous êtes constipé, cet article sur la constipation vous expliquera quoi faire.

Le psyllium, ce tégument indien, non assimilable, gonfle au contacte de l'eau et provoque une action mécanique sur le système digestif et agit à la fois sur les constipés et sur les diarrhéiques par son action émulsifiante.

Il est préférable de le prendre blond et bio. Il permet d'entrainer petit à petit les matières stagnantes (selles sèches, glaires, autres déchets...) vers la sortie.


Pour les irrités du côlon, pensez à prendre des infusions telles que le rooibos qui est un puissant anti inflammatoire ou la mauve/ les racines de guimauve, la mélisse, qui viendront tapisser la muqueuse intestinale. Ces infusions sont intéressantes mais souvent peu suffisantes car elles agissent essentiellement sur les tissus et non le reste. Elles sont donc vraiment efficaces en synergie d'une autre technique. Le curcuma est un anti-inflammatoire incroyable que je vous invite à découvrir. Le kefir (article ici) est intéressant pour nourrir la bonne flore intestinale et permettre de meilleures digestions, de même que les aliments lacto-fermentés.

Les cataplasmes d'huile de ricin sur les intestins la nuit avec une bouillotte chaude sont conseillés. Enfin, et c'est vraiment un outil de santé extraordinaire, l'argile ! Alors elle, elle est top, et fera du bien à tous les enflammés du colon et du grêle, de l'estomac, de la vésicule, du foie et du pancréas. C'est une panacée. Si le sujet vous intéresse. Si vous avez l'occasion de tester une cure d'argile verte durant au minimum 3 semaines (surfine ou ultraventilée) à raison d'une cuillère à café (plus au fur et à mesure de vos convenances jusqu'à trois cuillères à soupe) par jour dans un verre d'eau préparé la veille au soir, à boire avant d'aller dormir, l'entièreté de votre système digestif, des organes principaux aux secondaires, vous dira MERCI. Il ne faudra pas la prendre en parallèle d'une cure d'une foie ou de n'importe quelle cure et attendre au moins une semaine de repos entre deux techniques.

Elle est incroyable et vient à bout des dysfonctions digestives les plus désagréables. Anti-douleur et nettoyant naturel, elle va assainir les intestins.


Si vous prenez des médicaments quotidiennement, il faudra les éloigner d'au moins 04h00 (c'est un minimum) de la prise d'argile car elle est si efficace qu'elle annulera tout effet recherché par la prise du chimique.

Enfin si vous en êtes à une cure d'argile avant la purge à l'huile de ricin, il vous faudra attendre au moins une semaine entre l'arrêt de cette cure et la mise en pratique de la purge. Car même une fois la prise d'argile stoppée, elle peut rester des jours et des jours dans les intestins là où le corps en a le plus besoin.

5. La respiration :


Elle est indispensable à la vie. La première chose que nous faisons en venant au monde c'est respirer, mais c'est également la dernière respiration qui précède notre mort. Elle est primordiale pour le renouvellement de l'air contenu dans nos poumons et elle est également l'un des piliers qui définit notre physiologie dans ses échanges du niveau pulmonaire au niveau cellulaire.


Mieux on respire, mieux notre métabolisme s'en portera. Nos cellules également !

Comprendre la respiration et lui permettre une meilleure action avant la purge n'est pas négligeable, car tout travail produit avant ce grand nettoyage lui donnera les moyens de mieux s'accomplir.

Bien des exercices de yoga favorisent la respiration. Le qi gong aussi est particulièrement efficace pour relâcher le diaphragme qui est la clef de voute d'une bonne inertie respiratoire. Tous les sports favorisent la respiration. La piscine est conseillée car elle va permettre de muscler le thorax qui en est un élément important.

La méditation, bien sûr, la favorisera et cherchera à approfondir ici sa qualité, de même que l'acupuncture. L'arrêt de certaines habitudes nocives sera évidement conseillée comme l'élimination du tabac.

Une diminution quotidienne au profit de légumes, de la prise d'amidons et farineux (pâte, riz, pomme de terre, pain ...) sera aussi très profitable. Pour faire simple, et cela parlera à tout ceux qui crachent des glaires le matin, l'amidon est synonyme de création de "colles" pour l'organisme, comme le dit si bien Marchessau et Irène Grosjean, qui viennent encombrer les bronches et alvéoles pulmonaires, ce qui rend moins évident les échanges respiratoires. Un asthmatique de civilisation, c'est une personne avec une faiblesse de base au niveau pulmonaire qui consomme trop d'amidon et de produits raffinés créateurs de colles. Essayer son éviction et vous verrez.


Le sport, enfin, est un outil incroyable à tous les niveaux pour le corps, tout s'améliore avec lui, et aussi la respiration. Marcher en forêt, courir, faire du vélo, du rameur, qu'importe le moyen, le sport est la clef d'une bonne santé !

6. La transpiration :

Pour pratiquer la purge, assurez-vous de l'état de votre transpiration. Elle est particulièrement importante pour la période post-purgative qui peut voir se déclencher une crise d'élimination relativement forte, comme nous le verrons dans le prochain article.

Les cristaux et substances mucosiques qui seront mis en mouvement seront dans certains cas spontanément dérivés vers la peau.


Les substances mucosiques, c'est quoi ?

_ Elles proviennent de résidus de cellules mortes et d'un mauvais métabolisme d'amidon, de sucres, lipides, produits chimiques tels que les médicaments, drogues et pesticides. C'est également le résultat d'une flore intestinale perturbée avec une congestion du foie.


Les substances cristalloïdales, c'est quoi ?

_ Elles proviennent d'un excès de produits azotés comme la viande, les abats, le gibier, le poisson, les fromages, le sucre, le soja, le café, thés et chocolats.

(Les deux définitions sont tirées du grand livre de la naturopathie de Christian Brun).


On pourra agir sur l'amélioration de la transpiration par différentes techniques :


  • Le sport est certainement la plus indiquée car il mobilise l'ensemble des fonctions physiologiques du corps, en jouant sur le tableau du métabolisme et en activant sébacées et sudoripares.

  • L'hydrologie également avec tout son panel constitué par les bains chauds, le sauna...

  • Les massages seront également conseillés pour réveiller en douceur les glandes devenues paresseuses.

  • L'actinologie qui est l'exposition au soleil, de manière consciente et raisonnée, permet également leur renforcement.

  • Le brossage à sec est vraiment le top, surtout inséré dans une hygiène de vie quotidienne : article ici.

7. Booster son immunité avec un complément alimentaire incroyable :


Je vous conseille le Tulsi, pour toutes ses qualités bénéfiques à l'organisme. J'en ai écrit un article à lire ici.



8. Premier contact avec l'huile de ricin :


Pour en finir avec les fausses croyances, avec les idées reçues, pour ceux qui comprennent l'intérêt de la purge mais qui doutent de son efficacité ou qui en ont peur, le mieux serait de prendre contacte avec l'huile de la manière la plus douce qui soit : le massage. Vous pouvez le pratiquer sur le ventre, durant une vingtaine de minutes et voir les effets sur votre corps.

Ensuite, et n'hésitez pas à le faire le plus souvent possible, je conseille sur une période de 3 semaines, à disposer au coucher, la mise en place d'un cataplasme sur le bas ventre avec une bouillotte au dessus. Cela aura pour effet d'habituer votre corps à l'huile de ricin, mais sera aussi très efficace pour commencer la mise en mouvement du réseau lymphatique sur la zone concernée par l'onguent. Les personnes atteintes d'inflammation des intestins ou de constipation, aérophagie hyper-perméabilité intestinale (...), verront leur situation s'améliorer au bout de quelques temps d'une pratique assidue et quotidienne du cataplasme.

Les cataplasmes sont puissants, ils dynamiseront la production de globules blancs là où ils seront positionnés. Cette méthode permet de répartir les poisons et de les diriger vers les voies d'éliminations naturelles (émonctoires).


=> L'Huile de ricin de première pression à froid, biologique et 100% naturelle que je recommande est celle de nos amis belges Vidya Ayurveda.


Qui ne peut pas pratiquer la purge ?


Tout le monde ne peut s'appliquer à tester la purge à l'huile de ricin :

  1. Les femmes durant leur période menstruelle ou leur grossesse ne peuvent la pratiquer.

  2. Les personnes trop fatiguées, qui se sentent épuisées doivent formellement attendre avant de se lancer dans l'aventure.

  3. Les personnes ayant subies une lourde médication seront de facto excluent (chimiothérapie, radiothérapie, opération avec anesthésies puissantes ...) car la purge mettrait en mouvement trop de résidus de synthèse. Je ne sais pas encore si elles peuvent la pratiquer en toute sécurité et je préfère pour l'instant la déconseiller dans ce cas de figure. Il existe d'autres techniques à utiliser.

  4. Les personnes ayant consommées des drogues chimiques également devront attendre avant de pouvoir pratiquer la purge (cela sera proportionnel au temps de prise et à la fréquence, à voir avec votre naturopathe).

  5. Les personnes ayant peur également attendront de prendre confiance avant de la vivre, car la purge doit être accompagnée par l'esprit qui est une constante importante de sa réussite.

  6. La purge ne pourra être mise en place à la suite d'une soirée alcoolisée (attendre au minimum une semaine).

  7. Pour les personnes médicamentées, prendre rdv.  

Article écrit par Adrien, naturopathe & fondateur de Juste Naturo


Son facebook : Juste Naturo

Son Instagram : juste_naturo

Son youtube : JUSTE NATURO

LES PROGRAMMES EN LIGNE DE JUSTE NATURO

Les vidéos YouTube

Témoignages de consultation

( + de 80 à retrouver sur la page Facebook )

&

Suivez le feed sur instagram @adrien.liondenemee

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube