top of page

Les articles

Transit perturbé et mauvaises associations alimentaires

Dernière mise à jour : 18 juil. 2023


Avez-vous déjà ressenti constipation, lourdeur, gaz, stress, fatigue, inflammation, irritabilité, ballonnement, gonflement ou même rgo après les repas ?


Si oui, trouvez-vous cela normal ?

Si non, avez-vous déjà songé à y remédier ?


Définition :


Les mauvaises combinaisons alimentaires sont des combinaisons d'aliments qui peuvent être incompatibles entre elles, selon l'état de santé de la personne, de son taux d'énergie, de la congestion de ses organes émonctoires, de la qualité de la muqueuse digestive (inflammation, hyperperméabilité, dysbiose...), des bonnes sécrétions digestives et de la motilité intestinale. En fonction de tout cela, les mauvaises combinaisons alimentaires peuvent venir perturber la qualité de nos digestions et entrainer différents problèmes de santé.


Les incompatibilités entre les différentes catégories d'aliments (glucides, lipides, protéines) se retrouvent sur les différences de temps de digestion, la composition chimique des aliments et les conditions nécessaires à la digestion de ces différents aliments.


Là où les mauvaises combinaisons alimentaires perturbent la digestion et la santé digestive, les bonnes combinaisons alimentaires favorisent une digestion plus efficiente, moins fatigante, et permettent une meilleure absoption des nutriments, la réduction des ballonnements, gonflements, inflammations et gaz.


Bonne association alimentaire et santé



Pour celles et ceux qui ont des problèmes d'ordre digestif notamment liés à la faiblesse des sécrétions digestives (acide chlorhydrique, bile, suc pancréatique) et au ralentissement de la motilité du système digestif, cela pourra clairement vous aider à mieux digérer et à avoir moins de douleurs.


Les bonnes associations alimentaires sont une stratégie parmi beaucoup d'autres et sont utilisées en cure, c'est à dire sur une période déterminée, car sur la longueur (par exemple 3 mois), elle peuvent entrainer une perte de masse, surtout chez les neuro-athritiques (en constitution, ce sont les personnes qui tendent vers la rétractation dès qu'il s'agit d'un état d'encrassement).


Certains aliments mélangés ensemble dans le bol alimentaire entraînent des fermentations et des inflammations digestives car leur association rallonge le temps digestif et que certains aliments se digèrent plus vite que d'autres. Par exemple, si je mange une viande rouge avec des légumes et que derrière je mange une banane, la banane va se digérer plus rapidement que la viande et si mon système digestif est fatigué, cela peut éventuellement entrainer des inconforts jusqu'aux troubles dyspeptiques (douleurs estomac, épigastre), constipation, diarrhée...


Pour aller plus loin, je vous énumère quelques autres outils et techniques qui soulagent le système digestif :


Les grandes catégories d'aliments et associations :


Nous allons citer ici les grandes catégories générales en bionutrition :

  • l'eau : ne nécessite pas de digestion.

  • les protéines : sont les matériaux de construcion de l'organisme et nécessitent de longs temps de digestion, comme les viandes, les poissons, les oléagineux, les oeufs, les laitages ...

  • les lipides : qui sont des graisses composées d'acides gras saturés ou insaturés que l'on retrouve essentiellement dans les huiles, les viandes animales, poissons et beurre... À noter qu’il est plus intéressant pour la santé de favoriser les bonnes huiles végétales de première pression à froid, le poisson gra et le beurre clarifié... 

  • les glucides : que nous retrouvons dans les fruits, les légumes, qui sont riches en vie (minéraux, vitamines, enzymes, oligoéléments... s'ils ne sont pas cuits, ou alors de préférence à la vapeur, car par exemple au dessus de 42°C les enzymes disparaissent), mais aussi les céréales, les légumineuses...


Les bonnes associations alimentaires


Légumes + protéine = ok, c'est bon. La digestion de la protéine est catalysée par la pepsine, et sera facilitée par la cellulose des légumes qui favorise l'avancée du bol alimentaire.


Légumes + amidon = ok, ca passe bien car l'amidon qui est un sucre complexe (lent) nécessite une digestion pour être transformé en glucose, a besoin d’enzymes et d’eau, ce que lui apportera les légumes.


Légumes + lipide = ok, ca roule, il n'y aura pas vraiment de digestion dans la bouche, ni dans l'estomac mais plutôt à partir du duodénum avec l’action des sels biliaires et de la lipase pancréatique qui viennent scinder l’acide gras du glycérol.


Légumes + fruits = no problème, ai-je vraiment besoin d'expliquer pourquoi ?

À noter : Faire attention quand même aux légumes amidonnés et fruits ensembles pour les neuro-arthritiques (les fins avec des problèmes de digestion).


Les associations "neutres"


Lipide + amidon = Ok. Nous avons une pré-digestion de l’amidon dans la bouche avec la ptyaline, cela ne retarde pas trop le lipide qui commence doucement sa digestion dans l'estomac avec la lipase gastrique.

Lipide + protéine = Ca passe ! Cette association ne présente pas de problème de digestion car il n’existe pas de protéines sans présence de lipide. Cependant les graisses ont un rôle inhibiteur sur les sucs gastriques, d’où un ralentissement de la digestion des protéines.

Les mauvaises associations


Protéine + amidon = Ce mélange est incompatible car les protéines se digèrent en milieu acide et les amidons en milieu alcalin. Pour faire simple quand la protéine est digérée dans l'estomac, l'amidon s'acidifie et ne peut plus être en totalité capté par les enzymes. Ce qui entraîne une fermentation de celui-ci dans l'intestin. Cette action entraîne une fatigue du pancréas et une putréfaction des protéines dans l'intestin, car incomplètement digérées. Tout cela se traduira par une perte de la valeur nutritive des aliments et la production de molécules toxiques et de métabolites réabsorbées par la muqueuse digestive.


Protéine + fruit = Incompatible, car la digestion de la protéine qui est supérieure à 30 minutes va faire fermenter le fruit, surtout si il est doux, toutefois excepté pour l’association avec une protéine maigre (fromage, laits...) qui ont une digestion plus rapide.


À noter


Nous faisons un distinguo entre les protéines faibles (par exemple œuf) et les protéines fortes (par exemple viande rouge) et de même pour les amidons faibles (quinoa, patate) et les amidons forts (céréales à gluten).


Quand il s'agit de réequilibrer son hygiène alimentaire, ce n'est pas évident, donc dans un premier temps, si vous peinez à changer votre façon de manger, vous pouvez continuer le mélange protéine-amidon, et essayer de faire une protéine faible avec un amidon fort, ou un amidon fort avec une protéine faible, ce sera de toute manière plus intéressant pour vous !


Ensuite, il est très recommandé d'arrêter les aliments "immuno-dépresseurs" qui n'apportent aucun élément vital au corps tel que le café, le thé et bien entendu l'alcool, les sodas etc... Ces produits, qui sont excitants car toxiques, bloquent la digestion et favorisent la fermentation. C’est la réaction de rejet de l’organisme à certains de leurs composants (théobromine, théine, caféine) qui crée l’effet trompeur d’une dynamisation, on se sent sur le coups en meilleure forme, mais on est surtout juste plus énervé, et cela s'accompagne toujours d'une rechute, ce qui nécessite d'en reprendre toujours plus.​


Enfin, comme dit plus haut, ici nous sommes sur de la pure théorie, c'est à dire que respecter les bonnes combinaisons alimentaires est une panacée à court terme pour les personnes qui présentent des troubles intestinaux et des difficultés de digestion, mais il n'est pas conseillé de dépasser les 2 à 3 mois de cure. Je constate qu'elle fait beaucoup de bien en cure, mais sur la durée, cela peut prédisposer à une perte de masse et de vitalité.


 

Article écrit par Adrien Ruet, praticien naturopathe, formateur et fondateur du site.


Son Facebook : clique ici

Son instagram : clique ici

Son Youtube : clique ici

Son linkedIn : clique ici

Ses formations : clique ici

Prendre RDV pour une consultation en ligne : clique ici

14 048 vues

Commentaires


HD_FOND-TRANSPARENT_LOGO-JUST-NATURO-NOUVEAU-(3).png

Praticien naturopathe

ADRIEN RUET

bottom of page