La constipation : physiologie, hygiénisme et remèdes naturels.

Mis à jour : janv 14



Aujourd'hui de plus en plus d'individus se trouvent constipés, allant de la constipation opiniâtre à la chronique débouchant sur un ensemble de symptômes peu confortables.

Et c'est un fait, tout le monde ne va pas à la selle tous les jours. Et si c'est le cas, la majorité entre-nous ne va pas à la selle en fonction du nombre de repas pris.

Je m'explique : Il est admis par les praticiens de médecine naturelle que UN REPAS = UNE SELLE. Alors si nous mangeons trois repas par jour, nous devrions aller à la selle trois fois. Si ce n'est pas le cas, il y'a constipation. Je sais, on est loin des trois selles par semaine minimum que la médecine moderne conseille, mais que voulez-vous, le corps a ses raisons que nos confrères allopathes semblent oublier.

  • La constipation, c'est quoi ?

Constipation, qui vient du latin co-stipar, c'est à dire raide, compacte, qui avance avec difficulté, en bref est constipé celui qui n'arrive pas de manière naturelle à aller à la selle en fonction du nombre de repas pris.

Le rythme de l'évacuation intestinale est donc perturbé avec à la clef des selles dures et sèches. Normalement c'est ça, mais il peut aussi y avoir, dans les constipations longues, des éliminations rares, mais très malodorantes, visqueuses... et MOLLES !

  • Les causes de la constipation

IL EST COMMUNÉMENT ADMIS QUE LA CONSTIPATION REVÊT DES CAUSES AUSSI VARIÉES QUE DIFFÉRENTES, allant d'une flore intestinale défaillante, d'une faiblesse de l'activité hépato-biliaire (production faible de bile), d'une faiblesse pancréatique, d'un manque de tonus au niveau des viscères, d'une mauvaise respiration, d'une (sur)-médication chimique, d'un stress chronique, d'une peur intense, d'une fatigue liée à un rythme de vie non adapté OU à la suite d'un épuisement endocrinien, d'une baisse du métabolisme en général suite à un état sédentaire ne favorisant pas l'activité physique, d'une mastication insuffisante (etc...).

Tout cela prédispose grandement à l'état de constipation. Mais si nous voulons aller encore un peu plus profondément dans la cause des causes, IL FAUT ALLER VOIR DU CÔTÉ DE NOS HUMEURS, car là aussi nous y retrouverons un état semblable de constipation. C'est à dire que nos cellules, qui baignent dans nos liquides, ne sont plus capables de "respirer" correctement, elles n'arrivent plus à éliminer les déchets de leur métabolisme et ne parviennent pas à se rendre à l'endroit désiré au moment "T".


Pour rappel, les humeurs d'Hippocrate sont la somme de tous nos liquides biologiques (sang, lymphe, bile, atrabile...), et ici c'est surtout la lymphe qui va nous intéresser, car si il y'a constipation de notre système digestif, nous pouvons être certains qu'il y'a constipation de notre réseau lymphatique.


Celui-ci pourra se congestionner par :

_ Une intoxication répétée due à une mauvaise hygiène de vie (alimentation non physiologique, mauvaise combinaison alimentaire, alcool, drogue, tabac, tous les médicaments chimiques).


_ Une faiblesse de notre métabolisme organique (les organes de traitement et d'élimination de notre corps ne fonctionnent pas comme ils le devraient : ils manquent d'énergie). Ils sont soit congestionnés par un manque d'activité physique, une alimentation encrassante et non vitalisante, ou encore un stress chronique qui amenuise nos mécanismes parasympathiques (cf : système nerveux). Et là encore la puissance de nos organes dépendra de l'activité de nos cellules qui se trouvent au sein du système lymphatique et de l'énergie vitale disponible !

_ D'un manque d'activité physique qui est nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme : l'immobilisme c'est la mort. L'activité permet à nos organes, nos muscles, nos os et nos nerfs, en bref à tous nos tissus, de pouvoir se mouvoir, de "respirer", de faire circuler les liquides (nos humeurs) de notre corps et de "réchauffer" nos fonctions organique. Le manque d'activité physique entraine une stagnation de nos liquides et de cette stagnation, toutes les pathologies sont possibles.

_ D'un stress oxydatif et chronique qui ne permet plus au corps de fonctionner correctement, car quand nous sommes en état de choc, de peur, nous réveillons en nous un réflexe vieux comme le monde qui infléchit notre système nerveux. Nous passons du mode "parasympathique" qui permet à nos organes de fonctionner normalement (digestion, respiration, élimination, création...) au mode "sympathique" qui est le mode de la peur, du stress, qui à l'origine devait nous donner la force de fuir, assez vite, assez loin, ou de nous battre pour notre survie.


Malheureusement, dans notre société, le stress de survie a laissé place au stress de la civilisation, et chronique qui plus est. À chaque fois que nous tombons sur le système sympathique qui s'enclenche dès que nous avons une peur (peur d'arriver en retard, de ne pas avoir de bonnes notes, d'être pas comme il faut, de ne pas plaire aux autres...), nous fermons toutes nos vannes physiologiques et nous sécrétons les hormones du stress qui répondent à notre demande subconsciente : adrénaline, noradrénaline, cortisol. Nous bloquons ainsi tous nos mécanismes physiologiques, dont la digestion qui se stoppe. Les aliments sont moins bien traités, ils fermentent, les cellules sont irritées par la chronicité de ce phénomène, le tractus digestif se dérègle, les organes digestifs (foie, vésicule biliaire, pancréas) se mettent en pause, tout cela perturbe la digestion et entraine le phénomène de la constipation. Le stress chronique induit une fatigue chronique est C'EST ELLE, CETTE FATIGUE, QUI INDUIT LA CONSTIPATION !


Fatigue = baisse de vitalité en naturopathie


  • Constipation et symbolisme : le mal a dit

La constipation, c'est donc de ne plus pouvoir évacuer correctement les matières issues de nos digestions. D'une certaine manière, on les retient, comme nous pouvons retenir des pensées secrètes que nous avons en nous, mais aussi des blocages ou des émotions "non digérées". Le subtil s'inscrit dans la matière et la matière reflète notre état émotionnel intérieur, celui que nous ne nous avouons pas.

LE GROS INTESTIN, DANS SA FONCTION, EST D'ÉVACUER CE QUI N'EST PLUS UTILE AU CORPS ET NOUS POUVONS VOIR LA CONSTIPATION COMME UN LIEN DIRECT AVEC DE VIEILLES PENSÉES QUE NOUS N'AVONS JAMAIS ÉVACUÉS.


Nous en sommes conscients ou non mais le résultat est là, l'émotionnel transperce la matière et notre corps traduit physiquement cette incapacité que nous avons à nous exprimer et de nous délester du poids de notre passé.

  • Hygiénisme et constipation


La constipation est totalement gérable par une hygiène de vie responsable de notre corps et de nos capacités. ll faut donc chercher à améliorer ce que nous donnons à notre corps, comment nous l'appréhendons, comment nous respirons, et comment nous vivons.

La première chose à voir, naturellement, car on la vit tous les jours, c'est l'alimentation. Il faut chercher à améliorer son contenu, sa qualité, mais aussi à diminuer, quand le besoin se fait sentir, les "doses".

L'ALIMENTATION

Pour les constipés chroniques, l'alimentation sera la clef de voûte qui leur permettra de revenir à un transit normal.

Alors, comme dit plus haut, il faudra premièrement s'efforcer de manger un peu moins lors des repas, et L'IDÉAL SERAIT DE MANGER AU 3/4 DE SA SASIÉTÉ. Cela permettra de donner un peu plus d'énergie aux organes digestifs qui auront une quantité d'aliments moins importante à traiter. Respecter les bonnes combinaisons alimentaires (article ici), ca aide aussi pas mal.


Ensuite, la qualité de l'alimentation sera essentielle, et par qualité j'entend "digestibilité". Il va donc falloir se tourner, non plus vers une alimentation complexe et longue à décortiquer et à digérer, mais vers une alimentation naturelle, rapide en terme de digestion et qui aura l'avantage de donner de l'énergie par les composantes quelle contient à l'état brut.

IL SERA DONC INTÉRESSANT DE TROQUER LES PRODUITS RAFFINÉS, TRANSFORMÉS ET INDUSTRIELS AVEC LES PRODUITS DU TERROIR, LES FRUITS ET LES LÉGUMES, FRAIS ET BIOLOGIQUES.


On fera la même chose avec les viandes : moins en quantité dans la semaine et de meilleure qualité. Nous chercherons également à diminuer les produits laitiers et leurs sous-produits et si c'est trop dur, pensez à vous tourner vers les laitages d'amandes ou les autres laits végétaux.

Ensuite, et ça ne mange pas de pain, il sera intéressant de JEÛNER À L'EAU (ou à sec c'est encore mieux) PENDANT 24 HEURES UNE FOIS PAR SEMAINE. Le jeûne mobilise en faveur de l'homéostasie du corps les 50% d'énergie quotidienne que nous donnons normalement à nos longues digestions, vers les organes qui en auront le plus besoin. Cette maximisation de l'énergie enclenchera naturellement une motilité gastrique plus performante, essayer cette technique c'est l'adopter ! Si vous avez peur de ne pas manger sur 24h00, je vous invite à essayer la monodiète : toutes les informations sont dans cet article.

IL FAUDRA AUSSI PENSER À SE RECHARGER EN ÉLÉMENTS VIVANTS QUE SEULS LES FRUITS ET LES LÉGUMES, BIOLOGIQUES, CRUS ET FRAIS, PEUVENT FOURNIR. Alors le midi, troquer votre salade de pâtes ou votre sandwich et faites vous une bonne salade de légumes, avec une bonne huile végétale de première pression à froid. Les jus de légumes sont très conseillés ici, car ils ont l'avantage de se digérer très rapidement et de donner les enzymes, les vitamines, les minéraux indispensables à la bonne marche de l'organisme et dont nous manquons cruellement dans la panoplie de l'alimentation type moderne qui affaiblie nos réserves sans pour autant les recharger. Les jus de légumes possèdent aussi un acide, l'oxalique, qui assiste le péristaltisme intestinal.

Pour les rapides, ceux qui mangent sur le pouce, IL VA AUSSI FALLOIR SE DÉTENDRE ET PRENDRE LE TEMPS DE MANGER, DE MASTIQUER ET DE MÂCHER. Ceci est particulièrement essentiel dans le processus de digestion, car si nous prenons la peine de bien sentir l'aliment et de le broyer dès la bouche, une pré-digestion s'enclenche et facilite le travail de l'estomac, qui à son tour facilitera le travail au niveau du duodénum pour avoir une bonne absorption dans le grêle et une élimination satisfaisante dans le côlon.

QUAND AUX CÉRÉALES, MOINS NOUS EN MANGEONS ET MIEUX NOUS NOUS PORTONS, car loin d'être des sucres lents, ils sont surtout complexes à digérer et accaparent l'énergie du foie et de la vésicule et donc aussi du pancréas. Si vous aimez les céréales, favorisez les formules complètes, non raffinées, biologiques et les moins amidonnées possible, comme le quinoa par exemple, qui aura l'avantage de créer moins de déchets au sein de l'organisme.


LA RELAXATION

Le constipé est très souvent un agité du bocal, et il n'y a rien d'étonnant là dedans, car qui dit constipation, dit encrassement du système digestif. À cela s'accompagne à coup sûr un état inflammatoire, visible ou non, et notre système nerveux (entérique) qui passe totalement par là, sera perturbé.

Les déchets qu'entraînent les mauvaises digestions, car qui dit constipation dit mauvaise digestion, seront charriés jusqu'au cerveau par le sang, car qui dit constipation dit souvent perméabilité intestinale, et c'est véritablement là que la diététique et la nutrition évoquées plus haut vont servir de socle. Elles vont permettre de stabiliser les inflammations et de favoriser la digestion au sens large que le terme recouvre.

Mais il faut aussi l'accompagner cette alimentation, et la relaxation est un outil formidable et primordial lorsque l'on recherche la santé.

QUELQUES TECHNIQUES :

_ Se balader dans les bois, dans la nature.

_ Faire des bains de lumière, profiter du soleil.

_ Pratiquer la respiration profonde et diaphragmatique, mais aussi la respiration du ventre (je pense à la cohérence cardiaque).

_ Se coucher tôt et se lever tôt.

_ Faire des étirements le matin (je pense aux 5 tibétains, mais il en existe pleins d'autres comme l'exercice tête cou d'Edgar Cayce.

_ Pratiquer un sport régulièrement, et assez longtemps et profond pour amener à la transpiration. Pour ceux qui ont du mal à se mouvoir, la marche nordique, c'est déjà vraiment très bien !

_ Positiver et relativiser, pardonner et aimer.

_ Chanter (c'est tellement agréable de pouvoir le faire même si on chante faux).

_ Les bains chauds et les saunas, les massages et l'acupuncture sont des pratiques hygiéniques de base et qui font leurs preuves.

_ Tout ce qui vous rend heureux !


La relaxation, c'est la méditation de l'âme, elle est une alliée que l'on apprend à aimer et qui nous le rend bien.


Elle est profondément bienfaisante à celui qui pratique l'art de vivre relax tous les jours, car elle va permettre de favoriser le système nerveux parasympathique et d'apaiser le sympathique. Ainsi nous passons de la survie à la vie, et tous nos processus vitaux, notre métabolisme, notre physiologie, s'en retrouvent renforcés.

L'ACTIVITÉ PHYSIQUE


Je ne vais pas chercher, dans cet article, à tout vous dire, cela serait trop long, et il me faudrait écrire un livre, mais l'une des bases de l'hygiénisme, c'est l'activité physique. Elle est tellement bonne pour le corps et l'esprit que c'est tout naturellement que je vous en parle dans cette section, car dans ce qui touche à la constipation, l'exercice physique, musculaire, émonctoriel, aura la capacité de réveiller les organes endormis, de fluidifier les liquides congestionnés, de renforcer tous les systèmes de l'organisme.

Alors pour la constipation, c'est le top, car l'exercice va réchauffer le corps, mettre en mouvement les organes et favoriser la sécrétion de nos différentes glandes endocrines dont le pancréas qui est essentiel dans le processus digestif.

La respiration s'intensifie, la peau respire, on commence à transpirer, le sang circule mieux, la lymphe s'épanouie, les cellules vibrent à l'unisson de notre corps qui prend conscience de ses capacités. Les muscles se gorgent de sang, et relâchent le tout, de l'expire à l'inspire, les viscères se retrouvent comme massés par les mouvements et une respiration plus profonde. Le transit s'accélère, la motilité gastrique est performée. Le foie et tous les organes digestifs se décongestionnent sous l'effet de la chaleur et du mouvement. L'élimination se fait plus facilement, les déchets se mettent en mouvement dans nos liquides périphériques et les organes les prennent et les expulsent plus facilement, la peau et les poumons aidant largement lors de la pratique physique. Et puis le bien être arrive, s'installe progressivement, le système sympathique se met au repos, et ceux qui ont tendance à trop réfléchir, voient leurs idées s'éclaircirent par une respiration du mental au profit des muscles. Le muscle est le contre-poids du nerf !

  • Constipation et remèdes naturels

Nous venons d'appréhender ce qu'était la constipation, et comment améliorer son hygiène de vie en vue de la réduire, voir de la laisser partir afin d'accéder à un transit au top. Nous allons maintenant découvrir qu'il existe différentes pratiques qui se révèlent particulièrement efficaces dans les cas de constipations retors.

L'huile d'olive

Elle, c'est vraiment une panacée, et le régime méditerranéen, qui n'en est pas un mais plutôt une manière de vivre et de se nourrir, en favorisant les crudités et les matières 100% naturelles et fraiches, en a fait l'un de ses piliers.

Par mon expérience, je constate qu'une bonne rasade d'huile d'olive (biologique, première pression à froid) dans mes plats, directement ajoutée en support, facilite la digestion et enclenche des mouvements au niveau du foie.

Une cuillère à soupe avant de se coucher ou une au lever à jeun, vous vous en apercevrez rapidement, permet un retour aux toilettes avec des selles d'une "bonne qualité", et cela s'explique par le fait que l'huile d'olive enclenche, par sa composition, une série de phénomènes qui feront se contracter la vésicule biliaire où est stockée la bile produite par le foie, en direction du duodénum.


La bile, mes amis, elle est essentielle dans le processus de digestion, et une personne qui n'en produit pas assez ou dont le corps n'arrive pas correctement à l'expulser (lithiases biliaires ou prolapsus de l'estomac par exemple) dans le duodénum, verra sa digestion considérablement perdre en efficacité.


Les cataplasmes d'huile de ricin


Alors l'huile de ricin (dont je parle beaucoup ici), a la capacité de favoriser le nettoyage et de réduire les inflammations à l'endroit où elle est appliquée. Celle que l'on appelle traditionnellement la main de Dieu a fait ses preuves. Sur une durée de 21 jours, tous les soirs, une heure minimum (ou même toute la nuit), vous pouvez expérimenter les cataplasmes au niveau du foie et de la vésicule biliaire. Un seul cataplasme peut soulager les douleurs mais n'agira pas vraiment sur la digestion. En revanche, si le procédé est maintenu dans le temps, les résultats se montrent et c'est toujours avec joie que les gens, à qui je l'ai conseillé, découvrent ses bienfaits. Il faut la choisir biologique, de première pression à froid, et 100% naturelle.

L'argile


J'ai déjà écrit un grand article sur l'argile, que vous pouvez retrouver ici, et les lignes qui vont suivre sont un extrait de celui-ci :


Pour les constipés, elle va littéralement déboucher la situation; Elle va permettre par son action dynamique de relancer le mécanisme permettant au transit de se réguler, de s'affirmer et de fonctionner. Elle va très rapidement normaliser notre système digestif en relançant le processus d'élimination de nos selles. Et là, je vous le garanti, elle sera bien plus efficace que n'importe laquelle de notre pharmacopée chimique actuelle.

Je me souviens d'une amie de la famille, constipée depuis plus de 10 années, prenant quotidiennement ses comprimés et purgatifs que le médecin lui avait prescrit. Elle était sujette aux douleurs que cet état chronique entraine, et me remercia de l'avoir guidé vers cette forme, totalement nouvelle pour elle, de médecine; Celle de la nature qui ne cherche pas à inhiber un symptôme, mais qui va bien plus en profondeur.

Je lui avais promis qu'en moins d'une semaine la situation serait réglée pour ce qui la concerne, je savais que l'argile, dans son cas, allait l'aider, et effectivement son mécanisme d'évacuation s'était totalement normalisé. Elle allait enfin à la selle régulièrement et quotidiennement, elle n'en revenait pas, car l'argile agit en douceur !!! Autant vous dire que la prescription du médecin se retrouva à la poubelle ... Elle était passée d'une médication chimique avec effets secondaires handicapants à une technique 100% naturelle et sans le moindre effet négatif pour le corps.


Je vous retranscris ici son témoignage, il parlera de lui même :


"Pourquoi j'ai pris de l'argile.... J'ai entrepris cette cure car depuis des années je prenais des laxatifs pour une constipation chronique. Un jour, les laxatifs m'ont provoqué des douleurs abdominales violentes avec des spasmes qui m'ont provoqué un malaise. J'ai pris peur et ce jour là a été pour moi le déclic que ce traitement je devais l'arrêter. J'ai pris de l'argile, comme me l'a conseillé Adrien (Juste Naturo) tous les jours en respectant à la lettre les consignes et conseils qu'il m'a donné. Au fil des jours mon transit est revenu à la normal, ce qui ne m'était pas arrivé depuis des années ..... enfin je revivais.... ce qui était pour moi un souci quotidien était relégué au fond de ma mémoire. Depuis cette cure, chaque jour on peut me demander " comment allez vous : je peux répondre très bien. Le retour à la normale de mon transit grâce à une simple cure d'argile m'a fait retrouvé une tranquillité d'esprit car maintenant, plus jamais, aller à la selle est un souci."


Souvent, je remarque que les personnes à qui je préconise cette cure se retrouvent parfois incommodées au commencement. Et oui, l'argile travaille, elle agit ! Et c'est souvent que des éliminations de nuisibles et de matières "étranges" se produisent. Donc là, il ne faut pas avoir peur, il ne faut pas réagir dans la précipitation mais se dire que ce n'est pas à cause de l'argile que nous avons ces nuisibles, ces matières étranges, mais qu'elles étaient là bien avant la cure. Elles sont les symptômes d'un état physiologique plus profond et elles participent aussi beaucoup à notre mal-être digestif, l'argile a seulement entrainé leur évacuation."

Le psyllium blond


Le psyllium est un tégument indien non assimilable par l'organisme et qui a la propriété de se gonfler au contact de l'eau. Cela entraine de facto un mucilage et une action mécanique sur nos selles. c'est à dire que le psyllium aura la propriété de pouvoir faire s'enclencher, par son passage, le péristaltisme, et les ondes péristaltiques se développeront aussi. En Inde, ils en sont fans (comme pour l'argile) et je comprend pourquoi. Cette pratique est une béquille intéressante en attendant que l'hygiène de vie fasse son oeuvre ! Alors, il faudra prendre le psyllium blond et biologique.


Ensuite le procédé est simple d'utilisation :


15 à 20 minutes avant chaque repas, prenez d'une cuillère à café à 3 cuillères à soupe de psyllium. Mélangez-le à un verre d'eau et buvez de suite. Ensuite, reprenez dans la foulée un verre d'eau. L'idéal étant de commencer par une cuillère à café et d'augmenter progressivement les doses (si votre corps le demande) afin de voir vos réactions et les effets qu'entraînent le psyllium.

Les plantes amères


Je vous met directement, en copier-coller, la définition qu'en fait Altheaprovence, qui est un site très instructif si l'on s'intéresse à l'art des plantes :


"Tant de choses à dire sur les plantes amères. Nos ancêtres en étaient friands. Aujourd’hui, dans un monde sucré/salé, les toniques amers ont quasiment disparus. Ils tonifient le système digestif : bouche, estomac, pancréas, foie, vésicule biliaire. Ils agissent à la fois sur la tonicité des muscles lisses, et sur les sécrétions enzymatiques. Ils améliorent l’absorption et donc la nutrition de la personne souffrant d’une digestion atonique. Les plantes amères se prennent en général avant le repas.

  • Gentiane (Gentiana lutea), reine des amères

  • Centaurée (Centaurea montana)

  • Artichaut (Cynara scolymus), la feuille et non la fleur

  • Acore odorant (Acorus calamus)

  • Ményanthe (Menyanthes trifoliata)

  • Chicorée (Cichorium intybus)

  • Marrube (Marrubium vulgare)"

Article écrit par Adrien, fondateur de Juste Naturo


Son facebook : Juste Naturo

Son Instagram : juste_naturo

Son youtube : JUSTE NATURO

Témoignages de consultation

( + de 80 à retrouver sur la page Facebook )

&

Suivez le feed sur instagram @juste_naturo

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube