Les calculs rénaux : définition, symptômes, causes et prévention par la naturopathie

Mis à jour : févr. 5



Les calculs rénaux, qu'est-ce que c'est ?


Les calculs rénaux (ou lithiases rénales/urinaires) sont des petits "cailloux" ou cristaux, composés d'oxalates de calcium, de phosphates de calcium ou d'acide urique qui, si ils s'agglomèrent, prennent une consistance pierreuse avec le temps.


Leurs tailles varient de quelques millimètres à quelques centimètres de diamètre. Ils se forment au niveau de l'appareil urinaire, dans les reins.


Souvent, les lithiases sont asymptomatiques, tout dépend de leur taille et de leur localisation.


Elles sont le résultat d'un désordre métabolique : la cristallisation de sels minéraux et d'acides en forte concentration dans le sang et ensuite dans l'urine (qui est du sang filtré par les reins)... À partir d'une certaine concentration, les sels se cristallisent.


Les calculs peuvent entrainer divers symptômes et complications tels que :

  • nausées et vomissements

  • envies fréquentes et pressantes d'uriner

  • brûlures vésicales

  • la colique néphrétique : lorsqu'un calcul se coince dans l'uretère (canal entre l'un des reins et la vessie), il entraine une dilatation des reins par mauvais écoulement de l'urine, ce qui provoque de violentes douleurs dans la région lombaire.

  • la pyélonéphrite : pyélite et néphrite associées (deux types d'infections bactériennes)

  • du sang dans les urines...



Quelles sont les causes des calculs rénaux ?

  • Déshydratation.

  • Une alimentation particulièrement dénaturée (les farines blanches, les laitages de mauvaise qualité) et industrielle riche en sel, graisses, oxalates et exhausteurs de goût, prédisposant aux déminéralisations et aux acidoses... Dans les plats préparés, les sodas, les sauces industrielles, les gâteaux industriels...

  • Manger en excès des protéines animales type viandes rouges et charcuteries.

  • Une mauvaise assimilation ou une consommation insuffisante de calcium.

  • Il existe également des facteurs pouvant être infectieux (pyélite et néphrite), génétiques, physico-chimiques (urines hyperconcentrées en oxalates, calcium ou phosphates, par déshydratation).

  • Et je pense aussi que l'émotionnel joue sa part. Les reins, en médecine traditionnelle, sont le siège de la peur et des émotions refoulées, la tristesse, la remise en cause...

Le monde médical estime aujourd'hui que leur prévalence semble avoir augmentée au cours des 30 dernières années, accompagnant l'essor de l'industrialisation de notre alimentation. En France, ce n'est pas moins d'une personne sur dix qui serait touchée par les lithiases rénales.


Comment faire pour prévenir les calculs rénaux ?



  • L'activité physique : le mouvement augmente la température interne du corps (évite la formation de certaines lithiases) et empêche les cristaux de sédimenter dans les reins (lire cet article sur les bienfaits de l'hygiène vitale). La sédentarité favorise la perte de la masse osseuse et la libération de calcium dans le sang, ce qui favorise la formation de certains types de calculs.

  • Boire suffisamment d'eau pour éviter une diurèse insuffisante. Bon je te demande pas de boire 2 litres/j, mais de bien t'hydrater pour fluidifier un minimum le sang... Les jus de légumes sont particulièrement "détox" et reminéralisants, tout comme les fruits et les légumes crus (lire cet article sur les jus de légumes) !

  • On se calme sur les aliments riches en oxalates (uniquement pour les personnes déjà sujettes aux calculs) : épinards, soja, chocolat, patate douce, germes de blé, rhubarbe, betterave, arachide, thé...

  • On fait une petite cure d'ortie, ce qui permettrait de "traiter et prévenir" les lithiases rénales d'oxalate de calcium d'après l'OMS (1). Infusion de feuilles séchées 3x/j sur plusieurs semaines.

  • On augmente le potassium dans sa ration alimentaire : ce qui permet de réduire l'excrétion de calcium, vive la banane et la pomme de terre !

  • On végétale son alimentation et on évite les carences (lire cet article sur l'importance de l'alimentation sur la santé) !

  • On se calme sur les aliments créateurs de purines (les charcuteries, les abats) et les produits laitiers de mauvaises qualités (lire article sur le sujet).

  • On se calme sur les protéines (un repas avec protéines/j ou plus selon les besoins, mais surtout on augmente la qualité de provenance + on reste raisonnable. Les protéines favorisent la formation des lithiases en augmentant la création d'acide urique + la perte de calcium dans les urines.

  • Un autre organe émonctoire élimine les cristaux : la peau, au travers des glandes sudoripares ! Donc on vient favoriser la transpiration par tous les mécanismes qui le permettent : sauna (lire article sur le sujet), bain hyperthermique, activité physique, marche dans la nature...

  • La potion sudorifique des familles : 1,5g de fleurs séchées de bourrache + 1,5g de fleurs séchées de sureau dans 25cl d'eau à faire frémir, ensuite laisser infuser 10 minutes, filtrer et boire. On fait ca 3x/j pendant 5j avant le bain chaud !

  • Faire une cure d'aubier de tilleul

Source :

  1. Zhang H, Li N, Li K, Li P. Protective effect of Urtica dioica methanol extract against experimentally induced urinary calculi in rats. Mol Med Rep. 2014 Dec;10(6):3157-62. doi: 10.3892/mmr.2014.2610. Epub 2014 Oct 8.

Article écrit par Adrien Ruet, praticien naturopathe, fondateur et directeur de publication de Juste Naturo & formateur en école de naturopathie.


Son Facebook : Juste Naturo

Son Instagram : juste_naturo

Son youtube : JUSTE NATURO

LES PROGRAMMES EN LIGNE DE JUSTE NATURO

Les vidéos YouTube

Témoignages de consultation

( + de 60 à retrouver sur la page Facebook )

&

Suivez le feed sur instagram @adrien.liondenemee