Les bienfaits de l'eau de mer sur la santé : le plasma de Quinton !


À la fin du 19e siècle, René Quinton, physiologiste et biologiste français, s'intéresse de près aux propriétés de l'eau de mer sur la santé humaine et conclut qu'elle aurait des vertus reminéralisantes et énergisantes absolument remarquables.


Une idée hurluberluesque ? Pas vraiment... Cela fait des millénaires que l'humain utilise l'eau de mer en externe, en cure de jouvence, pour ses vertus régénérantes.


Bon lui, René, il se dit que cela pourrait être cool en interne... Il ne m'en fallait pas plus pour écrire un article !


L'eau de mer en sous-cutanée, des effets insoupçonnés sur la santé humaine ?


René Quinton part du principe que le milieu marin est en osmose avec notre milieu liquidien (les liquides dans lesquels baignent nos cellules). En d'autre terme, la composition de notre plasma sanguin a la même composition de minéraux et d'oligo-éléments que l'eau de mer, sauf pour l'iode... Ce qui serait intéressant dans le cadre de thérapies qui visent à renouveler et à nettoyer l'environnement cellulaire.


Nous savons que les minéraux et les oligo-éléments sont parfois difficilement assimilables par l'alimentation. Différents co-facteurs concourent à l'assimilation d'un seul minéral : il en faut d'autres pour arriver à une nutrition satisfaisante. Dans l'eau de mer isotonique (c'est à dire diluée dans de l'eau douce faiblement minéralisée) les minéraux, comme le calcium ou le magnésium, sont biodisponibles, et donc facilement assimilés par notre organisme !


Différentes expériences en laboratoire et consécration


René Quinton met au point une solution appelée plasma marin (eau de mer isotonique), qui sert à enrichir le plasma sanguin, possédant la même concentration en sel que le corps humain, permettant aux cellules d'absorber plus facilement les nutriments disponibles dans le milieu intérieur. Cette solution permet également à l'organisme d'éliminer plus facilement les toxines et de renouveler les cellules du tissu extra-cellulaire.


Poursuivant son intuition, après que ces recherches (1) aient effectivement montré cette osmose entre milieu marin et milieu interne, René Quinton mène une expérience (2), au sein du laboratoire Etienne Marey des Hautes études du collège de France, sur un chien de 10kg vidé de son sang, en lui transfusant 6,6kg d'eau de mer isotonique en douze heures.


Le chien agonise durant 48h00 et se remet sans aucune séquelle. 2 semaines après la transfusion, son sang montre un taux plus riche qu'avant l'expérience. L'hypothèse de René Quinton est la suivante : le plasma marin permet de reconstruire rapidement le tissu sanguin, car leur composition est similaire.


D'autres expériences, désormais sur des humains, sont conduites avec succès. Un patient suicidaire et un malade de la typhoïde... Il ouvre en 1907 un dispensaire à Paris vers Montparnasse et les résultats sont positifs : des bébés atteints de choléra ou de gastro-entérite sont parfaitement rétablis après injections. Aussi, des enfants de faible constitution atteint d'athrepsie ou de diarrhée sont totalement rétablis et retrouvent un poids normal après injection de sa solution à base d'eau de mer... Puis d'autres dispensaires ouvrèrent en province.


En plus des troubles de la nutrition qui guérissent de manière assez spectaculaire, René Quinton remarque également que les traitements à base d'injections sous-cutanées permettent une disparition significative des problèmes de peau. Il se mit donc à prendre des photos avant-après qui montrent les résultats probants.


" L'eau de mer est en sympathie avec chaque partie de notre corps " - René Quinton

L'objectif de sa méthode consiste à dynamiser et nettoyer notre milieu intérieur, pollué par les résultats du stress sur l'organisme, les pollutions exogènes, une alimentation industrielle...


3 cas éloquents


Les 3 cas qui suivent sont le résultat du travail de René Quinton et ont été consignés, comme beaucoup d'autres, au fur et à mesure de ses expérimentations et recherches scientifiques sur le sujet. Je recopie tels quels les comptes rendus issus du site oceanplasma.org (3).



Cas n°1 :


Fille de 20 ans.

Psoriasis généralisé depuis 6 ans.

Pas de résultats par les traitements, sauf une amélioration passagère par l'acide chrysophanique.

Deuxième photo : Après 10 mois de traitement.

Injections au plasma de 30, 50, 75, 100, 125, 150 puis 200cc, deux fois par semaine.

Quantité totale de plasma injectée: 9500cc.

Guérison complète.


Cas n°2 :


Dispepsie hyperchlorhydrique et crises d'enthérocolite avec constipation chez une jeune femme de 20 ans.

Deux séjours à l'hopital sans amélioration.

Amaigrissement continu depuis 5 ans et devenu extrème au moment du traitement.

Vomissements journaliers depuis 2 ans : incoercibles, totaux depuis plusieurs semaines.

Aménorrhée depuis 4 ans. Cachexie terminale.

Unique traitement : injections d'Ocean Plasma : 30, 50, 75cc injections trois fois par semaine.

A gagné 71kg en deux mois. Le lait est toléré dès la première injection, puis successivement les oeufs, les légumes, la viande. La constipation disparait après la troisième picure. Les règles réapparaissent le 45ième jour.

Cette deuxième photo a été prise 2 mois après la première.

Le poids grimpe à 42kg 500g et atteint finalement 49kg 600g.

Guérison compète.


Cas n°3 :


Entérite d'un nourrisson.

Fille de 3 mois 26 jours - normal à la naissance, poids à deux mois 3kg 600g.

Première photo : Troubles digestifs avec perte continue du poids au cours d'une hospitalisation de 45 jours.

À trois mois le poids est 2kg 650g : injections de plasma Isotonique à 30, 50cc, trois fois par semaine.

Utilisation, aussitôt sous le Plasma, de 12 repas par 24 heures, 60 à 140g de lait pur par repas, de 3 mois 26 jours à 6 mois 7 jours.

Deuxième photo : À 6 mois 5 jours: le poids est 5kg 290g.

En 2 mois 10 jours, l'enfant a doublé de poids.

Quantité totale de plasma injectée - environ 500cc.

Résultat : cure complète, développement normal.


Aujourd'hui, où en est-on ?


L'AMM* (l'autorisation de mise sur le marché) de l'eau de Quinton sous la norme pharmaceutique a été perdu en 1993 après plus de 80 ans d'existence sur le marché suite aux changements de réglementation au sein de la communauté européenne... Aujourd'hui, et depuis 1996, le laboratoire espagnol Quinton, en obtenant le brevet de René Quinton, qui a repris la recherche et la production, travaille afin de relancer les injections du sérum dans le sang à des fins thérapeutiques.


Aujourd'hui, nous ne pouvons plus profiter des injections du plasma marin en intra-veineuse mis au point par René Quinton. Néanmoins, il reste possible de procéder à des infiltrations sous-cutanées faites par un médecin ou de boire les solutions, ce qui reste avantageux dans une optique santé.


À noter que la méthode d'extraction du laboratoire est spécifiquement la même que celle mise au point par René Quinton.


Quels sont les processus d'extraction et d'élaboration ?



L'eau de mer est pompée dans des vortex à plus de 20m de profondeur, dans une zone spécialement choisie pour sa richesse naturelle, ce qui permet un produit augmenté en éléments inorganiques biodisponibles.


Ensuite, une fois l'eau de mer extraite et une première filtration in situ, elle subit une double microfiltration à froid (0,22µ) pour éliminer les micro-organismes, tout en préservant les qualités de l'eau de mer et la matière organique, évitant l'apparition de radicaux libres, ce qui conserve les minéraux.


Pour acheter votre eau de Quinton : cliquer ici.


Faire le distinguo entre l'eau de Quinton hypertonique et isotonique :


L'eau de Quinton hypertonique :


C'est l'eau de mer filtrée telle qu'elle, dont le taux de minéraux et d'oligo-éléments est plus élevé que notre plasma sanguin ! Son action est rapide, revitalisante et dynamisante, sur l'organisme.


On l'utilise pour soutenir le corps dans les cas de fatigue physique et psychique (par sa haute teneur en magnesium), les convalescences, les déminéralisations, acidoses (son Ph est alcalin : entre 8,1 et 8,4 - ce qui rééquilibre), la préparation physique (en soutenant la synthèse protéique + prévient les crampes et la fatigue), au fonctionnement normal du système nerveux...


Cette solution est totalement déconseillée aux personnes souffrantes de troubles ou insuffisances rénales, hyper-tension artérielles, les femmes enceintes...


L'eau de Quinton isotonique :


C'est l'eau de mer hypertonique diluée dans de l'eau douce faiblement minéralisée. La composition du plasma isotonique est caractérisée par une concentration moléculaire similaire à celle du plasma sanguin. Son action est plus douce, régénérante, il peut être pris dans le temps !


On l'utilise dans le cas de problèmes chroniques, les carences, la digestion (car favorise la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac), les problèmes de peau (eczéma, psoriasis...) car l'eau de Quinton vient neutraliser les déchets, favorise leur élimination (la peau est un émonctoire), soutenir les défenses de l'organisme, dans les cas de déshydratation (hydrate bien les cellules), défonce les inflammations chroniques, dans le cadre des immuno-dépression et des anémie (car l'eau de Quinton stimule la reconstruction d'une masse sanguine saine).


Les 2 plasmas de Quinton apportent dans tous les cas bienfaits et soulagement aux personnes déminéralisées et carencées (par hyperperméalibité intestinale par exemple) grâce à la charge en ions négatifs de l'eau de mer qui favorise l'assimilation de ses nutriments sans passer par les "transporteurs" de l'organisme.


Quelle eau de Quinton choisir ?


Et bien, celle-ci est de très bonne qualité : à découvrir en cliquant ici.


VitaliSEA est un plasma marin (eau de mer traité selon le procédé du professeur René Quinton) puisé dans le Golfe de Gascogne au Sud de l’Aquitaine.


Il est prélevé dans le gouf (canyon sous-marin) de Capbreton, à l’abri de toute source de pollution, dans des conditions d’hygiène et de sécurité extrêmement strictes. Elle est ensuite micro filtrée à froid (0,22µ), selon le protocole du professeur René Quinton.


Leur zone de collecte se situe au-dessus des eaux abyssales les plus profondes d’Europe, reconnues pour leur biodiversité marine exceptionnelle.

Sources :

  1. QUINTON, René - L'eau de Mer milieu organique - (1912: Ed. Masson) Réédition: Ed. ENCRE 1995

  2. https://oceanplasma.org/documents/chiens.html

  3. https://oceanplasma.org/documents/recherches.html

Article écrit par Adrien Ruet, praticien naturopathe, fondateur et directeur de publication de Juste Naturo & formateur en école de naturopathie.


Son Facebook : Juste Naturo

Son Instagram : juste_naturo

Son youtube : JUSTE NATURO

LES PROGRAMMES EN LIGNE DE JUSTE NATURO

  • YouTube - Cercle blanc

Clique icI pour les vidéos YouTube

Témoignages de consultation

( + de 60 à retrouver sur la page Facebook )

&

Suivez le feed sur instagram @adrien.liondenemee

  • Noir Facebook Icône
  • LinkedIn - Black Circle
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube