top of page

Les articles

Les graines germées : bienfaits et usages en naturopathie



En naturopathie, nous utilisons souvent les graines germées dans le cadre d'une cure de revitalisation et dans un objectif de nutrition, car elles possèdent de manière concentrée, maximisée et plus facilement assimilable tous les éléments nutritifs de la plante mature. Elles sont particulièrement riches en vitamines (A, B2, B3, C, D, E K), minéraux (magnésium, zinc, potassium fer, phosphore...), acides aminés (100gr de blé germé = 27 gr de protéines) et oligo-éléments, et parfois jusqu'à 10 à 30 fois plus que la plante adulte.


Les esseniens utilisaient déjà les graines germées il y'a plus de 2000 ans et le fameux pain essène était préparé à base de graines germées moulues au soleil.


Une goutte d'eau et c'est toute la vie de la plante qui s'éveille


Lorsque l'on arrose une graine à germer, elle entre en transmutation et le processus de germination explose l'aspect nutritif de la plante en devenir pour l'aider à grandir !


Antioxydantes et stimulantes du système immunitaire


Les graines germées sont antioxydantes car elles sont riches en vitamines A et C (multipliée par 600 en germination), en polyphénols, en flavanoïdes et en certaines enzymes protectrices de l'organisme (1). Les antioxydants sont présents en grande quantité dans la plante en germination afin de venir protéger son ADN de la destruction et de favoriser la bonne marche de sa croissance.


Une bombe de vitalité !


Riches en chlorophylle, les graines germées sont dé véritables bombes nutritionnelles que l'on utilise en naturopathie pour revitaliser l'organisme. L'érudit et dr. Edmond Bordeaux-Szekely, au 20e siècle, découvre des propriétés revitalisantes et régénérantes des graines germées qui contiennent un fort potentiel d'énergie électromagnétique, formidable comme soutien au système nerveux qui est l'un des deux grands réservoirs de ce que nous appelons en naturopathie l'énergie vitale.


Les graines germées : une source riche en protéines végétales


La germination des graines, surtout des céréales et des légumineuses, permet la synthèse des acides aminés (molécules qui ensembles forment les protéines). Ainsi, nous en retrouvons jusqu'à 27% dans les graines germées de blé par exemple.


Utilisation et précautions


On peut y aller et en manger en quantité sans que cela pose problème. Certaines graines germées comme le fenugrec sont plus "detox" et sont à prendre avec modération, mais globalement comme celle de l'alfalfa (complète en terme d'apport nutritionnel) que j'adore, il n'y a pas de contre-indication.


Si il y'a des jeunes pousses, il vaut mieux attendre 5 jours avant de les consommer et faire attention aux moisissures dans les bocaux (milieu humide et chaud).


La graine germée crue ne possède pas les inconvénients de la graine non germée, encore riche en agents anti-nutritionnels qui la rendent non comestible. Dans les processus enzymatiques de la germination, ils disparaissent.


Dans le livre : "Ma bible de la naturopathie, spéciale alimentation végétale crue" (2) de la naturopathe Sarah Juhasz, il est précisé que les graines de tomates, pommes de terre, aubergines et poivrons, ne sont pas comestibles.


 

Sources.

  1. A. Fouad A: Effect of germination time on proximate analysis, bioactive compounds and antioxidant activity of lentil sprouts; Acta Scientiarum Pol Technol Aliment 14(3) 2015

  2. Ma bible de la naturopathie, spéciale alimentation végétale crue

 

Article écrit par Adrien Ruet, praticien naturopathe, formateur et fondateur du site.


Son Facebook : clique ici

Son instagram : clique ici

Son Youtube : clique ici

Son linkedIn : clique ici

1 334 vues

Comments


HD_FOND-TRANSPARENT_LOGO-JUST-NATURO-NOUVEAU-(3).png
bottom of page