top of page

Les articles

Le pissenlit : puissant draineur en naturopathie qui détoxifie, soutient le foie et les reins !

Dernière mise à jour : 4 sept. 2022



On connait tous très bien le pissenlit, la variété du "taraxacum officinalis" aux feuilles jaunes. La racine de ce mot trouvant ses sources dans le grec "taxaris" désignant une inflammation oculaire.


Si il devait y avoir une plante que l'on pourrait citer sans faute, ce serait bien celle que l'on surnomme en France "la reine des plantes", "tête de moine" (après avoir soufflé dessus) ou "dent de lion" ! Si on est aventureux, on peut le manger cru lorsque ses feuilles sont bien jaunes lors de sa première floraison au printemps... Aucun risque c'est même plutôt bon, le pissenlit est comestible et amer.


Un peu d'histoire...


Dans la mythologie grecque, le pissenlit serait né de la poussière drainée sous les roues du char du Dieu de la lumière Apollon.


Il en existe plus de 300 espèces rien qu'en France (le pissenlit est dit d'une plante à tige creuse au capitule plat et jaune), et on l'utilise depuis toujours ! Oui oui, c'est un remède bien vieux et bien efficace ! Les Grecs antiques l'utilisaient traditionnellement pour les problèmes des reins. En France, on en mangeait facilement si on en croisait sur le chemin (ou en salade : miam).


Quels bienfaits sur la santé ?


En médecine naturelle, on utilise ses racines et ses feuilles séchées, ou en solution, pour leurs propriétés :


- diurétiques (facilite l'évacuation de l'eau - le nom vernaculaire du pissenlit : "pisse au lit" est assez explicite),

- cholérétiques (améliore la production de bile par le foie),

- cholagogues (facilite l'évacuation de la bile par la vésicule biliaire).

- eupeptiques (excite la fonction digestive)


Mais aussi pour les problèmes de peau, les calculs rénaux, la fièvre, en soutien au cancer. Une étude canadienne démontre que les extraits des racines de pissenlit affectent la prolifération (action cytotoxique) des cellules cancéreuses au niveau du colon (1) et une autre sur la zone du pancréas. Le pissenlit est aujourd'hui plébiscité en Chine pour ses actions sur le cancer, les hépatites...


Le pissenlit est une grande aide à la détox naturelle de l'organisme, et un soutien des organes émonctoires (les filtres d'élimination). Si on améliore la détox du corps, on améliore les symptômes d'encrassement ou de congestion tels que la fatigue (2).


Dioscoride, médecin grec du premier siècle de notre ère, conseillait le pissenlit pour les problèmes de foie dans son Traité de matière médicale. En 1927, le dr. Henri Leclerc l'introduisit dans la pharmacopée française pour ses actions bénéfiques sur les désordres du foie... Le pissenlit est un antioxydant (3) reconnu, il est également anti-inflammatoire (4), anti-diabétique, décongestionne et stimule la digestion. C'est également un hépatoprotecteur !



Quand utiliser le pissenlit ?


1/ Les problèmes digestifs


En naturopathie, on va utiliser le pissenlit dans le cadre de problèmes digestifs mineurs (constipation, ralentissement du transit, ballonnement, faiblesse de l'activité du foie), grâce notamment à l'un de ses principes actifs : la taraxine (ce qui rend la plante amère en bouche), qui est cholérétique et cholagogue et possède des propriétés apéritives. Ses propriétés sont reconnues par l'agence du médicament (1998).


La racine de pissenlit est adaptée pour la constipation, car elle est riche en l'inuline (un polysaccharide qui est également un hépatoprotecteur (5)) : agissant comme un lest, ou laxatif doux, dans les intestins. Remarquons que les feuilles (aux propriétés cholérétiques), vont également agir sur les causes possibles de la constipation.


La perte d'appétit ou l'amélioration de la digestion des graisses, peut également être stimulée par les feuilles de pissenlit qui sont amères (riches en taraxines) et qui viennent travailler sur les enzymes du foie, la sécrétion salivaire (bouche) et l'acide chlorhydrique (estomac). Cela travaille sur les sensations de ballonnement.




De tradition, la plante serait potentiellement efficace sur l'assimilation du fer, donc sur certains types d'anémie. Le pissenlit est également efficace pour prévenir les calculs biliaires.


La recherche démontre également que les feuilles de pissenlit seraient indiquées dans le "traitement" du diabète de type 2 (hyperglycémie = taux de sucre élevé dans le sang + résistance à l'insuline), car il stimule la sécrétion d'insuline et qu'il possède des phytoconstituants comme le taraxérol aux propriétés anti-diabétiques ayant une action efficace sur la glycémie sanguine (6 et 7).


2/ Inflammation, cristaux, rétention d'eau et reins


Ici, son action diurétique (8) (augmentation de la fréquence et le volume urinaire) a été depuis longtemps démontré et la recherche va dans le sens de la tradition. Nous utiliserons la feuille plutôt que la racine, pour les oedèmes, la cellulite, la rétention d'eau et en prévention des calculs rénaux.


Sa grande richesse en potassium stimule et facilite la fonction urinaire et des expériences ont démontré que l'extrait aqueux de pissenlit réduit la taille des cristaux de calcium (9) (qui compose la majorité des lithiases rénales).


Le pissenlit favorise la détox naturelle de l'organisme (son action sur le foie et les reins), et fait sortir au dehors les déchets (cristaux) issus de la mauvaise digestion des produits azotés et industriels raffinés qui encombrent l'organisme à l'intérieur. Ceci est particulièrement intéressant dans le cadre des problèmes inflammatoires localisés sur les articulations (tout ce qui se finit en "ite" - arthrite...).


Son action diurétique est également bénéfique sur la pression artérielle, en baissant le volume de sang dans les artères... Donc pour celles et ceux qui ont de l'hypertension modérée ;) !


Précautions d'usage et contre-indications


On utilise le pissenlit avec précaution, car il reste avant tout une plante à l'actions dépurative pouvant être forte ! En bref, on ne fait pas une cure en continue... Quelques semaines à chaque changement de saison par exemple ou de manière ponctuelle : c'est très bien.


Prudence pour les personnes ayant des calculs biliaires importants, et consulter son médecin si c'est le cas avant utilisation.


Pour les personnes qui souffrent de maladies cardiaques ou rénales, les cures de pissenlit ne sont absolument pas conseillées. De même en cas de grossesse et d'allaitement (Ici voir avec son médecin).


C'est assez rare, mais il peut arriver de voir la survenue de brûlure intestinale ou de nausées dues au fait que le latex qui compose la tige de la plante provoque une forme d'irritation par allergie.

 

Sources :

  1. Jinchun Z, Jie C. The effects of Taraxacum officinale extracts (TOE) supplementation on physical fatigue in mice. Afr J Tradit Complement Altern Med. 2011;8(2):128-33.

  2. Colle D, Arantes LP, Gubert P, da Luz SC, Athayde ML, Teixeira Rocha JB, Soares FA. Antioxidant properties of Taraxacum officinale leaf extract are involved in the protective effect against hepatoxicity induced by acetaminophen in mice. J Med Food. 2012 Jun;15(6):549-56.

  3. Schutz K, Carle R, Schieber A. Taraxacum--a review on its phytochemical and pharmacological profile. J Ethnopharmacol. 2006 Oct 11;107(3):313-23.

 

Article écrit par Adrien Ruet, praticien naturopathe, fondateur et directeur de publication de Juste Naturo & formateur en école de naturopathie.


Son Facebook : Juste Naturo

Son Instagram : juste_naturo

Son youtube : JUSTE NATURO

3 211 vues

Opmerkingen


HD_FOND-TRANSPARENT_LOGO-JUST-NATURO-NOUVEAU-(3).png