Myrtilles sauvages : le fruit de la régénération du corps !

Mis à jour : mai 11



« Bien que la forêt tropicale offre une médecine puissante, ce n'est pas là que les scientifiques trouveront la nourriture la plus précieuse qui puisse nous sauver. »


La première fois que les myrtilles sont entrées en scène pour moi fut à la lecture du livre d’Anthony William qui s’appelle « Medical Medium ». Selon Anthony William, les myrtilles sauvages répondent aux critères du "miraculeux" - de nos jours incontournables - et il va même encore plus loin en disant que ce fruit sera la clef de la survie de la race humaine à l’avenir... Ses mots sont forts, et pourtant, ne nous leurrons pas, les pollutions que nos corps subissent à l'heure actuelle n'ont jamais été aussi importantes et les maladies de civilisation sont devenues légions, presque banales...

Je n’ai pas mémoire de myrtilles sauvages dans mon enfance. Le mot « blueberry » (myrtille en anglais) évoquait la chanson « Blueberry Hill » de Fats Domino. À l’époque, les muffins aux myrtilles n’ornaient pas encore les vitrines des coffee shops. Mais puisque Anthony William avait été la seule personne à avoir mis le doigt sur la cause de mon problème de santé, je l’ai pris au pied de la lettre et j’ai commencé tout de suite à en manger.





Ne mentalisez pas ce qui va suivre, essayez de ne pas jugez mes mots et prenez simplement le regard du spectateur, mais je crois que les myrtilles m’ont sorti de la dépression dans laquelle je me trouvais. Cela a pris deux semaines, en mangeant les myrtilles tous les jours. La sensation que j'éprouve aujourd'hui est d’être subtilement élevée par des mains angéliques... N'est-ce pas formidable ou "incroyable" d'imaginer qu'une hygiène de vie positive couplée à une cure de myrtilles sauvages agisse aussi fortement sur notre santé ou notre état psychique, et cela bien mieux que n'importe quel médicaments ?  


« Leur intelligence innée les a empêchés d'accepter une monoculture ; au contraire, ils prospèrent avec plus de 100 souches variables qui se ressemblent mais qui ont une composition génétique différente, de sorte que ces plantes ne pourront jamais être éradiquées, quoi qu'il arrive dans l'avenir. »


Avant d'aborder la longue liste des richesses nutritives des myrtilles sauvages, je tiens à préciser que les myrtilles sauvages sont différentes des grosses myrtilles cultivées. Les myrtilles sauvages sont plus petites, plus foncées, plus goûteuses et ont beaucoup plus d'avantages nutritionnels et curatifs que les cultivées ! Ici, je vous parle bien de ces petites baies indigo SAUVAGES.


Peut-être plus étonnant que leur richesse nutritionnelle déjà connue, c’est leur histoire. Les amérindiens avait en effet remarqué que la seule chose qui repoussait après un incendie de forêt était les plants de myrtilles sauvages. Et elles repoussèrent à chaque fois de plus belle, plus fortes, plus résistantes.


« Alors que d'autres plantes ne peuvent survivre après un incendie que si leurs graines survivent et sont replantées, les plants de myrtilles sauvages peuvent être brûlés au sol, et ils reviendront plus forts que jamais. Aucun autre aliment sur la planète n'a la capacité de s'épanouir dans des conditions aussi difficiles. C'est le premier adaptogène, même s'il n'est pas reconnu du tout comme un aliment adaptogène. »


Nous savons déjà que les antioxydants combattent la croissance cellulaire des radicaux libres et qu’ils favorisent la santé globale en plus de prévenir le cancer, les maladies auto-immunes et d'autres problèmes de santé chroniques graves. Non seulement les myrtilles sauvages sont gorgées d'antioxydants et de flavonoïdes puissants... c’est le fruit qui contiendrait le plus d’antioxydants sur la planète.


« Les myrtilles sauvages renferment des renseignements anciens et sacrés de survie qui proviennent des cieux et remontent à des dizaines de milliers d'années. Elles se sont adaptées à toutes les fluctuations climatiques depuis des millénaires. »





Elles sont une excellente source de fibres, une excellente source de vitamine C et K, un moyen incroyable d'obtenir du manganèse, de la lutéine et de l'acide gallique. Nous savons que les fibres des myrtilles sauvages favorisent la santé vasculaire et digestive, et que les vitamines K et C favorisent la santé immunitaire. Parce que les myrtilles sauvages sont si pleines d'antioxydants, de vitamines et de nutriments, les scientifiques s'affairent couramment à étudier leurs effets curatifs sur l'activité cérébrale, la santé intestinale, les maladies du cœur et de nombreuses autres maladies !


Détoxifiantes ?


Les myrtilles sauvages sont également un élément vital pour détoxifier et nettoyer votre corps. Ce délicieux "super" aliment nettoie le foie, permettant à votre corps d'éliminer les toxines de votre organisme. Les myrtilles sauvages jouent un rôle majeur pour enlever les métaux lourds et d’autres polluants tels la radiation, les virus et le DDT qui sature encore notre environnement, nos lignées, et qui affecte encore notre santé aujourd’hui. Associées à quatre autres ingrédients clés, tous chélateurs, elles nous aide à nous débarrasser des ces polluants d’une manière simple, et même agréable si nous sommes assidus.


Le « Heavy Metal Detox Smoothie » (smoothie détox des métaux lourds) préconisé par Anthony William est devenu la « star » pour éliminer les métaux lourds. En plus il est délicieux.


« Quand nous mangeons ces baies, leur intelligence innée ‘scanne’ notre corps, cherche la présence de maladies potentielles, évalue notre niveau de stress et de toxicité, et trouvent le meilleur moyen de nous guérir. »


Anthony William (fondateur du mouvement du jus de céleri), nous informe que les myrtilles sauvages ont des douzaines de variétés d’antioxydants encore inconnues par la science, ainsi que des polyphénols, des anthocyanines, des anthocyanidines, le dimethyl resveratrol, et des acides aminés co-facteurs adaptogéniques.


Selon William, « Quand nous mangeons ces baies, leur intelligence innée « scanne » notre corps, cherche la présence de maladies potentielles, évalue notre niveau de stress et de toxicité, et trouvent le meilleur moyen de nous guérir. » Aucun autre fruit ne peut le faire.


La meilleure façon de manger ces baies serait à la cueillette lors d’une balade où elles poussent sur leurs buissons bas broussailleux. Autrement, pour pouvoir en profiter tous les jours, vous les trouverez facilement dans le compartiment des surgelés de votre supermarché. La congélation n’enlève rien des propriétés nutritives des baies, bien au contraire, ce procédé les renforce, leur donne une intelligence et une force supplémentaire qu’elles nous transmettent quand nous les mangeons... Bref je ne veux pas passer pour miss blueberry, je ne vous demande pas de me croire, simplement d'essayer ... :) !

Article écrit par Geni Lawrence, rédactrice chez juste naturo, thérapeute en massages de tradition ayurvédique et en ostéopathie biocellulaire, coach de santé holistique. Elle accueille des personnes pour des weekends et séjours et propose une alimentation vivante, des massages et des ateliers sur mesure basés sur la vision de Medical Medium.

Pour plus d’informations : genialmm1@gmail.com

Son site : www.genilawrence.com

Témoignages de consultation

( + de 80 à retrouver sur la page Facebook )

&

Suivez le feed sur instagram @adrien.liondenemee

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube