Le vinaigre des 4 voleurs : antiseptique, dépuratif et stimulant immunitaire naturel


Crédit photo : ici


C'est un remède français de plantes aromatiques et médicinales qui a le vent en poupe depuis quelques années dans l'hexagone. Supposé avoir été créé par des voleurs en pleine pandémie de peste au 17e siècle (sans doute avant), on l'appelle aussi le " vinaigre de Marseille ".


L'histoire derrière le remède


Lors de la peste de 1628-1631, 4 hommes se font arrêter à Toulouse entrain de voler des maisons et de détrousser des malades trop affaiblis pour se défendre, d'en étrangler quelques-uns au passage ou de détrousser les morts !


Arrêtés, on leur demanda pourquoi ils risquaient leur vie, car c'était double peine. D'une part le risque de se faire attraper (et à l'époque on ne rigolait pas) et de l'autre le risque de contracter la peste.


Ils étaient en pleine santé, ce qui étonna les juges. Ils expliquèrent qu'ils n'avaient pas peur de la peste, car ils étaient protégés par THE remède protecteur !


On leur accorda la vie sauve en contre-partie de leur secret, qu'on appellera plus tard : le remède des 4 voleurs. C'était simple, il suffisait de boire tous les jours et de se badigeonner les mains et le visage (les parties du corps exposées) avec une préparation à base de différentes plantes aux vertus connues dès lors depuis longtemps par les traditions de santé, afin de se prémunir des risques de la peste.


Bon finalement, ils furent pendus "haut et court" ou brûlés vifs (d'après certaines archives du parlement de justice de Toulouse), on ne sait pas trop. Mais je vous l'avais dit, à l'époque on ne rigolait pas avec les fripons.


Scène de la peste de 1720 à la Tourette (Marseille), tableau de Michel Serre (musée Atger, Montpellier).


En 1720, un siècle plus tard, d'autres voleurs procédèrent de la même manière à Marseille lors d'un autre épisode de peste. Attrapés, cette fois-ci ils eurent la vie sauve... Et la préparation fut indexée au codex de la pharmacopée française quelques années après en 1748, et vendue en pharmacie sous le nom de "vinaigre antiseptique".


Plus tard, des écrivains comme Louis Petit De Bachaumont (18e) ou Marcel Pagnol (20e) en parlèrent dans leurs écrits.



Composition et propriétés


  • Du vinaigre de cidre (ou du vin) :

  • Ail : rajouté par les pharmaciens au 18e, c'est un antibiotique puissant, combat les poisons, et antiseptique pulmonaire et intestinal

  • Cannelle : anti parasitaire, antivirus, anti-septique, anti-inflammatoire

  • Le romarin : cholagogue, anti-inflammatoire, antispasmodique, antiseptique, stimule le digestif...

  • Girofle : analgésique, anti-inflammatoire et antibactérien

  • Absinthe : plante herbacée aux propriétés vermifuges (parasitose) et antispasmodiques (intestinale et biliaire)

  • Lavande : propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes et anti-spasmodiques (migraines, maux de gorges...)

  • Menthe : diurétique, sudorifique, stimulante, antiseptique...

  • L'acore odorant (la racine) : plante aux propriétés stomacales (gastrites, ballonnements et spasmes)

  • Sauge sclarée : propriétés antiseptiques, insecticides, antispasmodiques

  • Thym (qui remplace la Rue de la recette originale) : anti-infectieux et antiseptique intestinal, renforce l'immunité...

  • Muscade : anti-inflammatoire, antiseptique, vertus digestives (nausées...)

  • Camphre naturel : analgésique, immunostimulant, antiseptique...


Les bienfaits santé reconnu


De base, on l'utilise pour les épisodes de contagion, comme la peste ou par exemple la grippe, car il vient renforcer le système immunitaire. C'est un super anti-infectieux naturel ! On retiendra également les bonnes synergies qui en font un bon antiparasitaire en interne (ascaris, oxyures...), comme en application topique en externe : très bonne réputation pour dégager les poux et les lentes. Le vinaigre des 4 voleurs est également connu pour sa capacité dépurative : ca vient détoxifier comme il faut !


Voici sa recette originale (trouvée ici) telle qu’elle était mentionnée dans le codex.


Pour 2,5 L de vinaigre :

  • 40 gr de grande absinthe

  • 40 gr de petite absinthe

  • 40 gr de romarin

  • 40 gr de sauge

  • 40 gr de menthe

  • 40 gr de rue (remplacée par du thym car toxique si mal dosé)

  • 40 gr de lavande

  • 5 gr d’acore

  • 5 gr de cannelle

  • 5 gr de girofle

  • 5 gr de muscade

  • 5 gr d’ail

  • 10 gr de camphre

On laisse macérer le tout 21 jours avant utilisation ! On boit l'équivalent d'1 cuillère à soupe dans un verre d'eau/jour.


Les contres-indications :


- Les enfants de moins de 7 ans

- Les femmes enceintes

- Les personnes atteintes de troubles cardiaques

- Faire attention aux inflammations oesophage, estomac.

Article écrit par Adrien Ruet, praticien naturopathe, fondateur et directeur de publication de Juste Naturo & formateur en école de naturopathie.


Son Facebook : Juste Naturo

Son Instagram : juste_naturo

Son youtube : JUSTE NATURO

LES PROGRAMMES EN LIGNE DE JUSTE NATURO

  • YouTube - Cercle blanc

Clique icI pour les vidéos YouTube

Témoignages de consultation

( + de 60 à retrouver sur la page Facebook )

&

Suivez le feed sur instagram @adrien.liondenemee

  • Noir Facebook Icône
  • LinkedIn - Black Circle
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube