top of page

Les articles

Le charbon végétal : remède très efficace sur les intoxications et ballonnements digestifs.

Dernière mise à jour : 23 janv. 2022


Pour les désordres digestifs, il existe différentes stratégies naturelles en naturopathie :

  • la cure d'argile verte ultra-ventilée pour les inflammations, les ulcérations, les diarrhées et les états de constipation,

  • le cataplasme à l'huile de ricin sur le foie et le bas ventre pour la congestion du foie, les inflammations et la constipation lymphatique,

  • les plantes cholagogues ou cholérétiques pour le foie paresseux ou congestionné en défaut de sécrétion et d'excrétion de bile,

  • le psyllium blond pour venir créer un effet de lest sur les selles et favoriser le bon transit + baisser les inflammations,

  • Le gel d'aloe vera pour soulager les brûlures et les inflammations,

  • la gestion du stress pour favoriser la motilité gastrique,

  • l'amélioration de l'alimentation pour éviter les inflammations, les états de congestion digestive, les états de constipation,

  • gérer les bonnes combinaisons alimentaires pour éviter les fermentations digestives...

  • l'huile d'olive première pression à froid pour le foie paresseux,

  • la cure de jus de céleri pour un déficit de sécrétion d'acide chlorhydrique au niveau de l'estomac (et globalement tous les défauts de sécrétion digestive),

  • Le kéfir de fruits pour soutenir notre flore bactérienne intestinale...

Le charbon végétal : un des plus puissants désintoxiquants naturels


Il est indéniable que le charbon végétal fasse partie de la palette des outils que le naturopathe possède. Il a une capacité d'adsorption très importante, c'est à dire qu'il a la capacité de piéger à sa surface poreuse les molécules indésirables et toxiques à l'organisme.


Son utilisation remonte à l'âge du feu, n'est-ce pas là le résultat de la combustion de bois, de fruits à coque ou de paille..? En France, nous allons le produire à partir du bois de bouleau, de pin, de chêne, de peuplier...


Hippocrate et Pline en parlent déjà dans leurs textes, et les égyptiens (1er millénaire avant notre ère) s'en servaient bien avant nous pour purifier l'eau ! En 1813, le médecin M. Touéry avale, devant l'académie française de médecine, une dose mortelle de strychnine (poison) et prend de suite une dose de charbon végétal. Il va bien, il ne meurt pas. Il démontre ainsi la grande capacité contre les empoisonnements et les intoxications du charbon végétal.


Le charbon végétal absorbe une partie de notre pollution en métaux lourds (mercure, plomb...), résidus de pesticides, les médicaments, les hydrocarbures et les chlorures, les toxines de certains végétaux, le venin d'insecte, certaines bactéries et certains virus.


Aujourd'hui, il est triste de dire que nos vétérinaires l'utilisent plus que nos médecins :).


Pourtant, c'est un super "médicament naturel" sur les cas d'intoxication aigüe, ce que soutient différentes études comme celle de DN Juurlink et son équipe publié en 2016 qui conclut que " dans les cas d’intoxication aiguë, le charbon végétal activé reste une option thérapeutique importante (1) ou même le Comité Stratégique de l’OMéDIT Centre-Val de Loire (L’Observatoire des Médicaments, des dispositifs Médicaux et des Innovations Thérapeutiques) en fait l'éloge sur certains cas d'intoxication (2).


Le charbon végétal : un soutien du système digestif


En naturopathie, on va l'utiliser pour cleaner la lumière digestive, ce qui aura pour effet de baisser les symptômes tels les gaz et ballonnements ou, comme cité plus haut, comme chélateur.


En 2009, une étude publiée sur pubMed (3) montre que le charbon végétal est efficace sur les troubles dyspeptiques, les ballonnements, la pesanteur abdominale et la digestion ralentie...


Son aspect poreux lui confère la propriété d'absorber jusqu'à 100 fois son poids en gaz. Nous comprenons qu'il puisse être intéressant dans les cas de gène occasionnée par la production importante de gaz.


Dans le cadre de ballonnements ou de flatulences, le charbon végétal actif provenant de la double combustion de coques de noix de coco est le plus efficace, car ce charbon végétal est le plus poreux et donc il capte le plus les gaz.


Utilisation, posologie et contre-indications


Nous pouvons le prendre sous forme de comprimés ou de grains, en poudre.


Généralement, on va aller de 1 à 3 cuillères de café dans un verre d'eau 3x/j avant les repas durant 3 semaines, on remue et on boit ! On peut en consommer de 25 à 100gr/j sans aucun soucis pour les adultes et les adolescents.


Soit on l'utilise de manière ponctuelle dans un objectif de désintoxication ou bien en cure pour une action plus profonde et prolongée dans le temps, même une fois celle-ci terminée.


Il faut être attentif. Si vous devez prendre des médicaments, il est important de prendre le charbon végétal à longue distance de ceux-ci, car sinon il va les absorber et donc il ne vont pas marcher. Au moins 04h00 de distance.


Si vous avez tendance à la constipation, veuillez utiliser le charbon végétal de manière ponctuelle, car il peut la favoriser. Il est en revanche intéressant dans le cadre de diarrhée.


Il n'est absolument pas conseillé pour les femmes en grossesse ou allaitantes. De même que son usage est contre-indiqué dans les cas d'occlusion intestinale ou de saignement digestif.

 

Sources :

 

Article écrit par Adrien Ruet, praticien naturopathe, fondateur et directeur de publication de Juste Naturo & formateur en école de naturopathie.


Son Facebook : Juste Naturo

Son Instagram : juste_naturo

Son youtube : JUSTE NATURO

4 913 vues

Comentarios


HD_FOND-TRANSPARENT_LOGO-JUST-NATURO-NOUVEAU-(3).png