Crise angoisse et attaque de panique : guérir avec la sophrologie

Mis à jour : janv 14



  • C’est quoi une attaque de panique ?

Une attaque de panique est une grosse crise d’angoisse associée à une impression de mort imminente, à une sensation de devenir fou, de perdre le contrôle de soi et de commettre un acte anormal. Elle s’accompagne d’un sentiment de perte de contrôle de la situation.


Elle se caractérise par la soudaineté de son déclenchement.

Symptômes physiques :

  • Palpitations ou sensation d’un cœur qui bat trop fort.

  • Sueurs froides, bouffées de chaleur ou frissons.

  • Tremblements.

  • Sensation d’étouffement, d’étranglement.

  • Nausées.

  • Vertiges, sensations d’évanouissement.

  • Impression d’engourdissement, de fourmillements.

Symptômes psychiques :

  • Sentiment d’angoisse sans raison apparente.

  • Sensation de catastrophe imminente.

  • Sensation d’irréalité ou de dissociation vis-à-vis de sois même.

Concrètement, qu’est-ce qui se passe lors d’une attaque de panique ?

C’est tout simplement le système de défense de l’organisme qui s’enclenche.

Nommé système « lutte ou fuite », c’est un mécanisme de défense qui permet de faire face à un grand danger. (en cas d’agression par exemple , si une voiture nous fonce dessus, si nous tombons et que nous essayons de nous rattraper).


Le cerveau essaie en réalité de nous protéger d’un danger imaginaire, en sécrétant des hormones (adrénaline et cortisol) qui vont permettre au corps d’être au maximum de ses capacités, prêt à fuir ou à attaquer.

Le problème de la crise d’angoisse est qu’elle se chronicise souvent ; En effet le sujet ayant vécu une crise d’angoisse a souvent peur qu’une nouvelle crise survienne, tombant rapidement dans un cercle vicieux, le sujet a alors peur d’avoir peur.


La crise de panique n’est qu’un symptôme, elle ne représente que la partie émergée de l’iceberg.

Traiter le symptôme peut permettre d’être soulagé sur le cours terme mais ne garantit en rien la disparation de ce trouble. Et très souvent, après quelques semaines ou mois de répits, les crises d’angoisses ressurgissent, souvent plus violemment.


Lorsqu’une situation provoque des tensions intérieures jugées trop importantes, nous pouvons consciemment ou inconsciemment refouler des souvenirs afin de nous protéger.


Le cerveau est une machine merveilleuse, mais peu parfois nous faire défaut : La situation n’ayant pas été traitée correctement, il en restera toujours une empreinte émotionnelle forte.


Des années plus tard, une situation qui nous semblera pourtant radicalement différente réveillera ce souvenir.


Un traumatisme que la personne n’a pas pu dépasser va être souvent oublié ou refoulé, mais est toujours présent et peut à tout moment être réactivé.


C’est pourquoi il est important, d’aller chercher la cause :

_ Qu’est-ce qui déclenche ce symptôme ?

_ Qu’est-ce que certaines situations viennent inconsciemment réveiller en nous ?

_ À quels souvenirs ou traumatismes inconscients font-elles écho ?

Parfois, nous sommes trop stressés, trop angoissés, depuis trop longtemps, trop d’années.

La crise d’angoisse, c’est la sonnette d’alarme, le trop plein, le cerveau épuisé n’arrive plus à taire cet état émotionnel.

  • La Sophrologie, une pratique de santé formidable pour harmoniser une un corps stressé par une prise de conscience profonde du phénomène :

La sophrologie développe la conscience de façon à harmoniser le corps et l’esprit.


Basée sur des exercices respiratoires, des visualisations positives, des séances d’acceptation progressive, la sophrologie est une réelle boîte à outils pour une personne souffrant de crises d’angoisses, modulable et ajustable à chacun.


Le sophrologue ne cherche pas à « guérir », mais à accompagner, à aider à traverser cette période sensible, en partant du principe que nous avons tous en nous les réponses et la force pour surmonter ces épreuves. Le patient est alors acteur de sa thérapie.


Beaucoup de thérapies ont comme unique but de traiter le symptôme. La sophrologie traite l’esprit du symptôme, son origine et tout ce qui en découle. Elle traite la racine du problème.


Lorsque les symptômes sont trop violents, trop handicapants, une aide médicamenteuse peut être envisagée pour soulager le sujet, qui pourra démarrer sa thérapie plus sereinement.


Dans un premier temps, le sophrologue pourra apprendre au sujet à gérer la crise d’angoisse, à atténuer et à accepter les symptômes grâce à différents exercices qu’il pourra utiliser au quotidien.

Par la suite, lorsque le patient aura retrouvé une certaine sérénité, il sera possible d’entamer un travail plus profond qui permettra peut-être d’accéder au cœur du problème.

Plus qu’une thérapie la sophrologie est une philosophie de vie qui permet de vivre le moment présent et d’appréhender le futur avec sérénité.


Il est parfois nécessaire d’accepter de traverser des périodes sombres pour pouvoir se libérer et poursuivre son chemin plus sereinement.


« La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur » Jacques Salomé.

Article écrit par Lou, rédactrice chez Juste Naturo et sophrologue passionnée par la relation homme/cheval , j'allie les deux lors de mes prises en charge thérapeutiques.

Son mail : lou.chigard@gmail.com

Son insta :https://www.instagram.com/louchigard/

Témoignages de consultation

( + de 80 à retrouver sur la page Facebook )

&

Suivez le feed sur instagram @juste_naturo

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube