Témoignage monodiète #1

" J'ai découvert la monodiète par hasard, en naviguant sur internet au cours de mon adolescence. À ce moment là je m'y étais un peu intéressée mais sans grande conviction; je gardai toutefois cette méthode dans un coin de ma tête en me disant qu'il faudrait que je la teste un jour.


J'ai finalement expérimenté la monodiète après ma première année d'étude supérieure. Je venais de passer une année plutôt éprouvante et carrément mitigée sur le plan nutritionnel : plats préparés par soucis de rapidité, déjeuners sur le pouce, repas manqués par faute de temps... Bref, j'étais complètement détraquée d'un point de vue alimentaire.


C'est grâce aux conseils d'un super naturopathe que je me suis enfin lancée dans l'aventure monodiète. Comme c'était l'été, j'ai décidé de la faire avec un fruit (le raisin pour les petits curieux). Je ne vous cache pas que ça a été difficile de ne pas toucher à un seul aliment salé de la journée mais ça valait vraiment le coup : les sensations se font ressentir rapidement. Je sais que cela n'est pas le cas pour tout le monde, mais j'ai vraiment eu le sentiment de mettre mon corps au repos, de le laisser respirer un peu. C'était une sensation de bien être incroyable ! En bref, ce fut une super expérience pour moi ! Le seul bémol est peut être le fait que ça m'ait un peu fatiguée pendant la journée (mais toujours pareil, tous les organismes ne réagissent pas de la même façon). Je n'ai fait qu'une seule journée de monodiète mais une chose est sûre, je renouvellerai sans doute l'expérience; et pourquoi pas essayer un jour une diète un peu plus longue...


Alors si vous hésitez encore à sauter le pas, je n'ai qu'un mot à vous dire : foncez ! Ça ne vous engage à rien et ça sera sans doute une expérience enrichissante, que vous la renouveliez ou non.


Je vous invite aussi à en parler avec quelqu'un qui a de l'expérience dans le milieu de la naturopathie, c'est rassurant d'avoir des informations précises sur la monodiète et ça permet surtout de comprendre tous ses bienfaits sur le système digestif et ainsi que sur le corps en général. "

Manon

#2

" Je pratique la cure de raisin depuis plus de 20 ans maintenant. J'ai débuté suite à un article paru dans l'équipe magazine. La journaliste qui en parlait avait fait un marathon suite à sa cure, cela m'a interpelé et j'ai foncé. C'est la cure que j'attends chaque année en fait tellement je m'y sens bien. Pleine d'entrain légère et les idées claire et qui me permet aussi de garder mon poids de forme sans soucis. Une cure de jouvence que je recommande. Évidemment il faut aimer le raisin !

J'ai fait 10 jours puis 15 avec descente alimentaire et remontée, maintenant cela oscille entre 10 et 15 . Une année j'ai fait 3 semaines mais je ne fais plus, j'avais trop froid. "

Brigitte

#3

" Les monodiètes de fruits sont aujourd'hui incontournables dans mon hygiène de vie. Elles en font tellement parties intégrante que je ne les nomme même plus "monodiètes". 

 

J'ai 2 approches différentes de la "monodiète", le but étant dans les deux cas de reposer le système digestif pour laisser de l'énergie disponible au cours pour ses fonctions de réparation :

1/  Monodiète pure telle qu'on l'entend : je peux ne manger que des figues fraîches au cours d'un repas (du coup on en mange pas seulement 3 mais plutôt 10-15, on mange jusqu'à satiété), du melon (en mixant par exemple melon charantais et melon jaune), des pommes, des poires, des prunes, des pêches... C'est généralement plus facile l'été lorsqu'il y a abondance de fruits frais, ou le lendemain de fêtes par exemple.

2/ Au quotidien, je pratique la "monodiète diversifiée" de fruits car je suis de nature gourmande. Mon premier repas de la journée (fin de matinée / midi) consiste à manger des fruits à volonté en mixant entre 1 et 3 sortes, pour rester dans une diversité simple : mes déjeuners sont généralement composés d'une verdure (salade en tout genre, mâche, roquette, épinards, etc.), d'herbes aromatiques et d'une sorte ou deux de fruits. Voici quelques exemples de combinaisons : basilic/melon/kiwi jaune, épinard/persil/ananas/jus de citron vert, banane enrobée dans des feuilles vertes (laitue, reine des glaces, épinards, etc.) en mode sushi, pêche/myrtilles/fraises/menthe. Eviter cependant d'associer la banane avec des fruits acides.

Varier les couleurs permet de se faire visuellement plaisir, mais également d'apporter l'ensemble des familles de nutriments dont le corps a besoin. Varier les sortes de fruits au cours du repas permet d'avoir des textures et saveurs différentes pour les palais gourmands. Les fruits se digérant vite, je peux manger, 2h après, une salade de légumes crus intégrant des graines germées, des champignons ou des algues pour les protéines. 

Ce ne sont que des exemples et il est important de s'écouter tant dans la nature des fruits que le corps demande que dans la quantité. si vous êtes vite calés, et que la faim revient 1h après, remangez-en. Les fruits se digèrent facilement et rapidement en 30 min environ. La verdure et les fruits c'est la vie ! Je n'ai jamais vu les repas de fruits comme une contrainte, au contraire ! Et je n'ai jamais eu "peur des carences".

 

Notre corps parle, apprenons à l'écouter. Mais sachons aussi différencier l'envie de manger du corps émotionnel du besoin physiologique des cellules d'être nourries. Cela demande un peu de pratique et d'observation, mais étant conscient de cela, vous êtes ensuite capable de savoir pourquoi vous manger et quel en est l'objectif. Au départ, les personnes ont des appréhensions : "Vais-je avoir faim ?" "Et les carences ?" "Et les protéines ?" Sachez que dans TOUT aliment, que ce soit fruit ou légume, il y a les 3 macronutriments que sont les glucides, lipides, protides, auxquels sont associés des micronutriments (vitamines, minéraux, oligo éléments, etc.). Donc si on en mange en quantités suffisantes, adaptés à nos besoins, il y a peu de risques de manquer. Moi je dis : faites votre expérience, voyez, et ajustez au quotidien, car le climat, l'endroit où l'on se trouve, les humeurs et émotions du jour ont aussi leur impact. Belle expérience fruitée à tous."

Sarah

#4

" J'avais fait une monodiète de bananes pendant 9 jours. C'est le troisième jour qui était le plus dur, je me sentais un peu déprimée. Puis après ça allait mieux. J'avais un repos digestif pendant ce temps. Car la bananes était à peut près le seul truc qui me donnait pas mal au ventre. Mais bon dès que j’ai remangé tout est revenu comme avant."

Chloé

Suivez le feed sur instagram @juste_naturo

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube

Mentions légales  Conditions générales de vente  Politique de confidentialité