Petite nuit ? Comment favoriser son énergie le matin grâce à la naturopathie ?

Mis à jour : mai 11



Nous sommes humains et combien d'entres-nous sont-ils victimes latérales de nos modes de vie stressants et d'un environnement inadapté à nos besoins physiologiques les plus élémentaires ? Si je devais me calquer uniquement sur les consultations que je donne, je dirais tout le monde, car nous avons tous tendance à sur-solliciter nos aptitudes au détriment de nos capacités.


Mais plus en détail, la fatigue du matin est symptôme d'un organisme qui n'a pas suffisamment récupérer de sa nuit ou qui tombe en épuisement chronique.



Le sommeil : la base essentielle à consolider quand nous voulons être en bonne santé.


C'est l'un des piliers d'Hippocrate, et nous ne pouvons pas outre-passer ce besoin fondamental dont a besoin l'organisme pour se recharger et se réparer.


Effectivement, le sommeil est l'outil dont se sert le corps afin de finir de digérer, que cela soit les émotions vécues de la journée ou notre dernier repas, voir celui d'avant. Une fois cette étape enclenchée et terminée, notre organisme va commencer son travail d'élimination. Autrement dit, les déchets issus de l'activité de nos stress (émotionnel - mental ou physique) et de nos différents métabolismes (digestifs, cellulaires...), vont être pris en charge par le chef d'orchestre des éliminations de notre corps, j'ai nommé Monsieur le foie, qui grâce à ses centaines de fonctions différentes, va nous permettre de décortiquer, puis de diriger vers la sortie, les déchets quotidiens accumulés.


C'est d'ailleurs pour cela que notre urine du matin est normalement chargée, que son odeur est forte, que notre haleine puisse être fétide, et que parfois même des boutons aient poussé sur nos zones lymphatiques ou du visage (entre autres manifestations). Ce ne sont que des symptômes du coup de balais que notre corps a enclencher durant la nuit. 


Enfin, une fois cette étape finie (qui très souvent n'est pas atteinte par manque d'énergie ou de sommeil), notre organisme passe en phase de réparation. C'est cette gradation qui est essentielle à notre santé, et les sportifs professionnels la connaissent bien, car sans elle le corps n'a plus la possibilité de se reconstruire et de nourrir correctement ses cellules et ses tissus (organes, muscles...).


Donc c'est vraiment sur le fond et dans sa forme, par la pratique d'un hygiénisme adapté à nos possibilités personnelles et aux besoins premiers de nos organes, que nous devons travailler pour favoriser notre vitalité. Néanmoins, les conseils que je vais donner dans les lignes qui suivent vont vous permettre de réfléchir et d'enclencher progressivement cette marche vers la santé, par des stratégies qui favorisent la circulation des énergies, afin de se sentir plus en forme, réveillé et attentif, le matin.



#1 BOUGER


La première chose à faire, avant même de penser à manger, est de bouger son corps. Et pour cela, chacun sa technique. Il existe les 5 tibétains, le yoga, le qi gong, une activité de cardio (vélo, course, rameur...), le fait de faire quelques séries de génuflexions, des pompes, tractions, abdo...


Bouger son corps, c'est permettre à ses liquides (humeurs d'Hippocrate) de bouger aussi ! Alors même si notre sang possède son propre système de moteurs et de propulseurs lui permettant de se mouvoir sans effort, le plus gros de nos liquides (notre réseau lymphatique) a besoin du mouvement physique pour se déplacer ! Et cela tombe plutôt bien, car c'est en son sein que vivent nos 70.000 milliards de cellules qui transmettent nos informations et qui sont dépositaires de notre énergie vitale (le qi des chinois et le prâna des indiens).


Le mouvement va permettre de masser nos organes émonctoires (reins, foie, poumons et la peau), d'enclencher une respiration plus profonde, et va venir décongestionner les "zones bouchées", c'est à dire celles qui empêchent nos liquides, et donc notre énergie, de circuler librement.


Personnellement je fais entre 30 minutes et 01h30 de vélos d'appartement le matin à différentes vitesses de mouvement et d'intensité, quelques séries de pompes et de génuflexions. Si le temps me manque, ou que l'envie me pique, je vais danser sur une musique que j'aime, sauter, rigoler, travailler sur ma respiration en profondeur. J'ai pu constater sur moi que le mouvement adapté au corps entraine l'énergie. De toute façon rien d'étonnant à tout cela, car le mouvement joue sur l'axe neuro-glandulaire de l'organisme et nos glandes endocrines restent la porte qui s'ouvre au passage de notre vitalité.



#2 LA DOUCHE FROIDE


L'hydrothérapie a toujours été utilisé à des fins thérapeutiques, car elle permet justement de jouer sur l'axe endocrinien du corps en sollicitant nos glandes mais aussi nos liquides et nos organes ! Par le jeu des vasodilatations du chaud et vasoconstrictions du froid, l'eau permet de mouvoir, en chassé-croisé, de manière périphérique puis centrifuge, nos liquides et les déchets accumulés parfois depuis des années !





"Wim Hof", ce sportif qui a remporté différents records mondiaux comme le fait de monter tranquillement le mont blanc en short, de courir un semi-marathon en Finlande pieds-nus (et encore en short), ou de rester 72 minutes dans un conteneur translucide rempli de glace à News York...


Appliquer du froid sur un corps chaud, c'est permettre cette action glandulaire apaisante, revigorante et stimulante ! Quand cela est bien appliqué, on sent vraiment l'énergie diffuser sa flamme partout dans notre corps et nous nous sentons plus en forme, réveillés et détendus ! C'est vraiment une pratique très simple et ludique à mettre en place tous les jours !


J'ai commencé il y'a peut-être un an, quelques secondes d'une eau la plus froide possible à la fin de chaque douche, et puis progressivement je suis arrivé aujourd'hui à pratiquer des douches froides de plusieurs minutes le matin l'été quand il fait chaud ou à la suite d'une séance de sport (même 10 minutes de cardio) qui a réchauffé le corps !


À la suite d'une douche froide, le corps se réchauffe naturellement tout seul et on sent vraiment cette chaleur se diffuser des pieds à la tête. Si nous avons du mal à nous réchauffer ou si le corps reste froid après la douche, alors cela veut dire que nous avons outre-passer les possibilités de notre organisme et qu'il conviendra de moduler la durée et la température lors de la prochaine session. Très rapidement, et d'intuition, nous allons savoir doser cet outil formidable, que l'on appelle aussi la douche écossaise, le matin !  


Je réalise donc ma douche froide après chaque séance de sport au levé.


L'eau froide permet d'améliorer la circulation sanguine et renforce l'immunité, car elle oblige le sang à se mouvoir au niveau des organes vitaux afin de les protéger et qu'elle donne le signal à l'organisme de produire en plus grand nombre certains lymphocytes (protecteurs de notre organisme). Elle réduit les inflammations et les douleurs car son action sur les liquides du corps permet à notre organisme de charrier un maximum de toxines (déchets métaboliques accumulés) vers les organes émonctoires. On le sait, elle agit sur le système nerveux en provocant un afflux électrique significatif au niveau du cerveau entrainant un effet anti-dépresseur. Si nous sommes sujet chronique à l'épuisement dû au stress, la pratique de la douche froide va permettre de renforcer notre perméabilité face aux stress et notre anxiété s'évapore !


Enfin, le choc thermique implique une réaction immédiate de l'organisme qui enclenche une respiration plus profonde et notre consommation d'oxygène augmente, libérant une grande quantité de sang dans chaque partie du corps. C'est très revitalisant !



#3 LE BROSSAGE LYMPHATIQUE


Je l'applique tout le temps après ma douche froide, car il va aider mon corps à se réchauffer en stimulant les terminaisons nerveuses de la peau par effet de friction.


Tout est expliqué dans cet article : ici



#4 JEÛNER


Boire un café, du lait de vache, manger des céréales ou fumer le matin... Tout cela vient shooter la volonté d'homéostasie acquise par l'organisme dans la nuit et polluer le corps. C'est le docteur Dewey qui a mis en évidence cette incohérence que de vouloir se nourrir le matin était physiologiquement impropre au maintient d'une santé saine. Ses expériences ont démontré que très souvent la faim du matin est une faim pathologique et il a eu de merveilleux résultats dans l'accompagnement et la guérison de maladies chroniques en supprimant le petit déjeuné (popularisé au 20e par les industriels de l'agroalimentaire désireux de vendre leurs produits).


Ne pas manger le matin s'apprend, et autant commencer par améliorer notre petit déjeuné en qualité et tendre vers du naturel et du brut, que du raffiné et du transformé. Commencer dans tous les cas sa journée par un petit verre d'eau chaude ou de jus de légumes verts afin de redémarrer en douceur la machine.


Personnellement je jeûne de manière intermittente (16h00) régulièrement et je n'en trouve que des bénéfices. Si le sujet vous intéresse, cette section d'articles sur le jeûne est pour vous !

Article écrit par Adrien Ruet, naturopathe et fondateur du site.


Son facebook :https://www.facebook.com/justenaturo/

Son instagram : https://www.instagram.com/juste_naturo/

Son youtube :https://www.youtube.com/channel/UCSR9uoB4dNDG_qBR3ku754w?view_as=subscriber

Témoignages de consultation

( + de 80 à retrouver sur la page Facebook )

&

Suivez le feed sur instagram @adrien.liondenemee

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube