D'après une récente étude, le cancer est la première cause de mort dans les pays riches, pourquoi ?

Mis à jour : mai 18


Le 03 septembre dernier, la revue scientifique britannique The lancet, sort une étude sur une large population d'adultes âgés de 35 à 70 ans (162.534 participants inscrits aux deux premières phases de l'étude), qui montre que le cancer devient la première cause de décès dans les pays "riches", c'est à dire les pays industrialisés et occidentaux.


" Non avions pour objectif d'évaluer les différences d'incidence des maladies courantes, des hospitalisations associées et de la mortalité associée dans une vaste cohorte contemporaine d'adultes de 21 pays à revenu intermédiaire (...) en utilisant des approches normalisées. "

Il en ressort que dans le monde, notamment dans les pays en voie de développement où l'accès aux soins est plus laborieux, les causes les plus courantes de mortalité sont cardio-vasculaires. En creusant, l'étude pointe du doigt un fait très intéressant :

" Cependant, dans les pays à revenu élevé, les décès par cancer sont maintenant plus fréquents que ceux dus à une maladie cardiovasculaire, ce qui indique une transition des principales causes de décès chez les personnes d'âge moyen. "

Et c'est là où je reprends la main, pourquoi aujourd'hui le cancer est-t-il devenu la principale source de conflit dans notre corps ?


Déjà, qu'est-ce que le cancer ?


C'est une maladie caractérisée par la prolifération incontrôlée de cellules, liées à un échappement aux mécanismes de régulation qui assurent normalement le développement harmonieux de notre organisme.


Les causes de la progression du cancer dans les sociétés occidentales ?


La réponse à cette question me parait évidente... malgré les progrès formidables qui ont amené conforts et hygiénisme au sein de la population occidentale, un paradoxe est né. Car effectivement, aujourd'hui, dans les pays du nord, nous vivons majoritairement confortablement, avons accès à l'eau potable, nous nous lavons tous les jours, nous avons accès à une nourriture riche et variée. La rudesse de l'hivers n'est plus un problème, nous vivons dans des logements isolés et chauffés. Quand la maladie pointe le bout de son nez, nous savons l'encadrer... Mais voilà qu'aujourd'hui, nous vivons peut-être plus longtemps, mais certainement pas mieux, nous n'avons jamais été aussi malades ! 


Ce que je dis n'a rien de choquant, c'est la réalité et elle est très facilement mesurable en constatant dans notre entourage le nombre de personnes atteintes d'une maladie chronique ou dégénérative... Elles touchent de plus en plus les très jeunes et impactent depuis déjà longtemps les séniors.


Une nourriture très polluée, cause principale du développement du cancer ?


Alors, malgré les progrès formidables que nous connaissons, nous n'avons jamais été aussi pollués. c'est formidable d'avoir accès à une nourriture riche et variée. Mais regardons un peu ce qu'elle est aujourd'hui... Partout nous trouvons O.G.M, résidus de pesticides, conservateurs, exhausteur de goûts, sucres raffinés... Notre nourriture n'a jamais été aussi polluée, transformée, raffinée, morte et encrassante !!!



Nous pouvons lire sur le site de la ligue-cancer.net que :

" Une revue de la littérature scientifique des 30 dernières années a permis à des experts de l’Inserm d’établir un lien entre l’exposition aux pesticides et certaines maladies humaines, notamment le cancer de la prostate et plusieurs cancers hématopoïétique. "

En 1930, le docteur Weston A. Price, dentiste et chercheur à l’Université de Cleveland (en Ohio), concluait dans son étude Nutrition et dégénérescence physique que les peuples « primitifs » vivant au grand air de la nature et s’alimentant de la manière la plus naturelle qui soit, présentaient une excellente santé, et pour ce qui l’intéressait une excellente dentition, et cela grâce à leur hygiène de vie.


Il soutient dans son livre que ces peuples ont commencé à dégénérer, autrement dit à « tomber malade », lorsqu’ils ont eu accès à une alimentation sucrée et raffinée provenant de la « civilisation moderne ».


Je pense qu'il n'est plus à prouver les dangers que revêt le sucre. Je ne parle pas du sucre présent naturellement dans les fruits et les légumes, et totalement assimilables par l'organisme, mais bien des sucres raffinés que nous retrouvons partout aujourd'hui dans les sauces et plats préparés, les gâteaux, le pain... c'est une véritable épidémie qui a pris racine en même temps que l'expansion de l'industrialisation de notre agriculture et surtout des voies de commercialisation de celle-ci. Comment rendre bon au goût et surtout addictif un aliment ultra-transformé ou un plat préparé à base d'une viande de mauvaise qualité et de produits issus de l'agriculture intensive qui sont pauvres en goût et en nutriments ? Mettons-y quelques édulcorants, modulateurs du goût, conservateurs et additifs qui sont addictifs ! Le sucre est parfait et répond à toutes ces problématiques industrielles.


Lire mon enquête sur le sucre raffiné ici


« Je suis une règle très simple (...) je mange des fruits, mais je ne mange rien qui contient du sucre ajouté..."

Le Dr Lewis Cantley, directeur du Sandra and Edward Meyer Cancer Center de l’École de médecine de l’université Weill Cornell (New York), n’a pas mangé de sucre depuis des décennies.





Nous pouvons lire sur le site de science et avenir :


" Selon une équipe américaine de l'Université du Texas MD Anderson Cancer Center, les liens délétères entre la consommation de sucre et le cancer sont désormais établis. Certes, ce rapprochement n'est pas nouveau. Mais cette fois, les scientifiques sont parvenus à identifier avec précision le mécanisme par lequel le saccharose ou le fructose alimentaires, très présents dans l'alimentation surtout outre-Atlantique, facilitent chez les rongeurs la croissance de tumeurs mammaires et la survenue de métastases pulmonaires. "

Je pourrais développer sur les effets de l'alimentation sur le cancer, mais je pense que vous avez saisi l'idée... plus notre alimentation est raffinée et moderne, transformée et morte, plus elle empoisonne notre organisme.


Alors comment faire pour trouver une nourriture de qualité ?


C'est très simple, il suffit juste de consommer plus frais, au maximum biologique et local. Manger des fruits et des légumes n'est pas suffisant. S'ils proviennent d'exploitations intensives, sur des terres fatiguées, ils n'auront pas grand chose à donner en terme de nutriments. Il faut chercher sa nourriture le plus localement possible, fraiche et surtout vivante ! C'est à dire une production maraichère qui se trouve de plus en plus facilement à des prix accessibles sur les étales des marchés, des circuits courts et des bio !



Fatigue, stress et sur-sollicitation nerveuse


Là, je vais faire un petit peu plus mon naturopathe, mais il est évident que la fatigue, qu'elle soit dû à un rythme de vie prédisposant à l'épuisement, au stress ou à toutes sollicitations modernes non physiologiques (exposition chronique et prolongée aux écrans par exemple) sollicitent négativement notre santé au même titre que l'alimentation.


Nous sommes des êtres vivants et non des machines, notre organisme a fondamentalement besoin de se ressourcer au contact de la nature et surtout de se reposer par un sommeil des justes, profonds, réparateur et constructif !  

Tous les états de maladie et d'encrassement sont issus de facteurs multiples et parfois très personnels, héréditaires, mais nous pouvons être sûr que nous retrouverons toujours la fatigue de l'organisme, c'est à dire la baisse de l'énergie vitale, comme pilier de déstructuration de la santé ! 


Nous pouvons lire sur rose-up.fr :


« Mon cancer, c’est moi qui me le suis provoqué, affirme Isabelle. Avant, je vivais dans une angoisse permanente : je m’inquiétais pour mes enfants, pour mon mari, pour les uns et pour les autres… En 2006, ce cancer a été un signal d’alarme, j’en suis sûre. » Heidi, de son côté, considère qu’elle « vivait à 300 à l’heure : j’étais fière de pouvoir tout gérer. J’étais constamment sous pression mais je me disais “je me reposerai plus tard”. Je crois que c’est ce qui m’a rongée ». D’après une enquête coordonnée par l’Inpes et l’Inserm en 2005, 28 % des Français pensent que « subir le stress de la vie moderne » constitue un facteur cancérigène majeur. Et, pour 24 % des personnes interrogées, « avoir été fragilisé par des expériences douloureuses » favorise également le développement de la maladie.

Un corps encrassé par une alimentation non naturelle, transformée et polluée, sera plus sujet à la maladie si il est épuisé et fatigué. Aujourd'hui, les études sont très contradictoires et ne peuvent affirmer que le stress est un agent principal conduisant au cancer. Néanmoins, on souligne de plus en plus son caractère cancérigène secondaire, amenant à des habitudes immunodépressives et toxiques (fumer, boire...). Les études épidémiologiques sont aujourd'hui confrontées à trop de difficultés méthodologiques... Mais on avance ! 


Une méta-analyse récente a démontré une association entre le cancer du sein et les évènements de vie stressants (Lin, 2013). 


Aujourd'hui, la recherche expérimentale (sur les animaux) prouve que le stress est un facteur de la croissance et de la métastatisation de certaines tumeurs. Chez l'humain, on constate que le stress inhibe et affaibli les défenses immunitaires et les mécanismes de réparation du code génétique, favorise le vieillissement cellulaire... tous des facteurs souvent impliqués dans les cancers !


Il existe bon nombre de causes intéressantes à souligner comme l'impact de nos émotions, nos chocs, nos mémoires, le wifi, la déconnection à la nature...

Étude publiée : https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(19)32046-X/fulltext

Article écrit par Adrien Ruet, naturopathe et fondateur du site.


Son facebook :https://www.facebook.com/justenaturo/

Son instagram : https://www.instagram.com/juste_naturo/

Son youtube :https://www.youtube.com/channel/UCSR9uoB4dNDG_qBR3ku754w?view_as=subscriber

Témoignages de consultation

( + de 80 à retrouver sur la page Facebook )

&

Suivez le feed sur instagram @adrien.liondenemee

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube